La 27e journée de Premier League s’ouvrait avec un derby londonien à l’accent européen entre Chelsea (4e, 41 points) et Tottenham (5e, 40 points) à Stamford Bridge. Les hommes de Frank Lampard avaient à cœur de renouer avec le succès, qui les fuit depuis le 11 janvier dernier alors qu’ils restent sur une défaite à la maison face à MU (0-2). Les Spurs restaient eux sur trois victoires de rang en championnat. Privés de Ngolo Kanté, blessé, les Blues se présentaient en 3-4-3 avec Olivier Giroud en pointe, titulaire pour la troisième fois de la saison en PL, alors que Willy Caballero était toujours préféré à Kepa dans les buts. Seulement trois jours après sa courte défaite face à Leipzig en C1 (0-1), José Mourinho, qui devait composer sans Harry Kane ou encore Heung-min Son, optait pour un 5-3-2 avec Tanguy Ndombélé au milieu et une pointe composée de Lucas et Steven Bergwijn.

Dès l’entame de match, Chelsea a affiché sa volonté de contrôler le ballon dans ce derby alors que les Spurs se montraient trop imprécis dans leurs transmissions lors de leurs rares possessions. Pourtant, c’est bien Tottenham qui allumait la première mèche par l’intermédiaire de Lucas, à l’entrée de la surface de Caballero, repoussant des deux poings la frappe du Brésilien (10e). Mason Mount, bien servi par Marcos Alonso, lui répondait rapidement mais Hugo Lloris restait vigilant pour détourner en corner (12e). Le portier français, qui voyait la frappe de Barkley passer de peu à côté de sa cage (14e), sentait le danger se rapprocher et finissait par s’incliner. Servi en profondeur sur la droite de la surface, Olivier Giroud butait d’abord sur Lloris, avant que la reprise de Barkley ne rebondisse sur le poteau et lui revienne dans les pieds. Sans se poser de question, le numéro 9 des Blues envoyait une lourde frappe du gauche à ras de terre au premier poteau d’un Hugo Lloris qui ne pouvait pas faire grand-chose (1-0, 15e).

Mourinho sans idée pour son retour à Stamford Bridge

Le premier but en Premier League de Giroud cette saison n’arrangeait pas les affaires de Tottenham, qui n’y arrivait pas et aurait pu voir l’écart se creuser sur cette reprise de volée aussi sublime qu’audacieuse d’Alonso (24e), fuyant de peu le cadre. Si Davinson Sanchez pensait ramener les deux formations à égalité d’une tête sur corner, le gardien argentin aligné par Lampard s’illustrait d’une belle claquette pour détourner en corner (35e) et conserver l’avantage de Chelsea à la pause. Les locaux repartaient sur de bonnes bases dans le second acte. Au terme d’une superbe action collective, initiée par Giroud, Marcos Alonso, décalé par Ross Barkley, énvoyait une frappe imparable aux 20 mètres venant se loger dans le petit filet fauche de Lloris (2-0, 49e).

Dans la foulée, Barkley, d’une lourde frappe sur la gauche, obligeait Lloris à se détendre (50e) pour maintenir son équipe dans le match. Le capitaine de l’équipe de France s’illustrait de nouveau à bout portant devant Abraham (79e), rentré en jeu à la place de Giroud, avant de voir le coup franc de Marcos Alonso échouer sur sa barre transversale (81e). Les Spurs semblaient avoir de meilleures intentions en fin de rencontre et finissaient par réduire le score. Sous l’impulsion d’Erik Lamela, Antonio Rüdiger trompait la vigilance de Caballero (2-1, 89e). Plus présent dans les duels et dans l’impact, Chelsea n’a cependant jamais réellement tremblé face à une équipe de Tottenham en cruel manque d’inspiration offensive et qui aurait pu disputer de longues minutes en infériorité numérique si Michael Oliver n’avait pas été si clément envers Giovanni Lo Celso, coupable d’une vilaine semelle sur César Azpilicueta (51e). Au classement, Chelsea (4e, 44 points) compte désormais quatre longueurs d’avance sur les Spurs (5es, 40 points), qui sont sous la menace de Sheffield United et Manchester United et vont devoir montrer un autre visage pour décrocher une place en Ligue des Champions à l’issue de la saison.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.