Intenable depuis l’arrivée d’Ole Gunnar Solskjaer, Manchester United cherchait la passe de dix à Leicester. Le futur adversaire du PSG en Ligue des Champions pouvait aussi, en cas de victoire, passer devant Arsenal, qui se déplace un peu plus tard sur la pelouse de Manchester City (match à suivre en live sur notre site à partir de 17h30) et revenir à deux petits points de Chelsea. L’entraineur mancunien réservait une petite surprise dans le onze de départ avec la titularisation de Alexis Sanchez côté gauche, à la place de Martial. Incertain, Pogba lui démarrait au milieu devant un duo Matic-Herrera. En face, Puel se passait des services de sa nouvelle recrue Tielemans, qui n’était même pas sur le banc, pour aligner Mendy et Ndidi alors que Maddison évoluait en soutien de Vardy.

Les Red Devils rentraient bien dans ce match. Ils bénéficiaient notamment de beaucoup de liberté au milieu pour dicter le jeu. Shaw en profitait sur le côté gauche pour déposer un centre au cordeau sur la tête de Rashford, qui ratait inexplicablement le cadre (4e). Maladroit sur cette première grosse occasion, le jeune Anglais ne tardait pas à se rattraper. Présent sur ce centre au premier poteau de Young (7e), il finissait par ouvrir la marque après la réception de ce ballon parfait par-dessus la défense de Pogba (0-1, 9e). En difficulté, Leicester avait du mal à se remettre la tête à l’endroit. Le déchet technique l’empêchait de développer son jeu. Isolé devant, Vardy ne touchait pas le moindre ballon.

Manchester United souffre en seconde période

Il y avait simplement ce tir faiblard de Maddison (14e) ou alors cette tête d’Evans sur corner (38e). Une fois la demi-heure de jeu passée, les Foxes montraient un peu plus les crocs, à l’image de cet échange entre Mendy et Barnes, dont la frappe enroulée finissait au-dessus du but de De Gea (43e). Après la pause, ils revenaient avec cette même montée en régime alors qu’à l’inverse Manchester semblait être encore dans le vestiaire. Le même Barnes se signalait d’entrée par un échange avec Maddison mais il échouait face à De Gea en frappant à côté (46e). L’ancien de Norwich aussi ne trouvait pas le cadre (47e) alors que Lindelöf évacuait le danger de sa surface sur ce ballon chaud (49e).

Leicester était reparti fort mais manquait terriblement d’efficacité et d’intelligence dans la zone dangereuse. Après ce tir tendu de Rashford (59e), Vardy héritait d’un ballon contré par le mur sur ce coup-franc de Maddison pour effectuer une retournée acrobatique (61e). En deux temps et difficilement, David De Gea parvenait à capter le cuir. Dans le dur, Manchester United faisait entrer Martial (67e) sans que cela ne change véritablement les choses, à l’inverse de Ghezzal dont l’apparition sur le terrain (62e) apportait ce petit degré de folie supplémentaire. Après avoir mis le feu à une reprise dans la défense mancunienne, il enroulait ce coup-franc qui frôlait la lucarne (77e). La fin de match offrait un scénario un peu curieux entre deux équipes hésitantes. Il y avait tout de même cette reprise du gauche pas assez appuyée de Vardy (89e). Un dernier contre mal conclut par Martial (90e+1) et Manchester United rapporte les trois points de Leicester.

Revivez le live de la rencontre.