C’est un fait. Malgré une grande cote de popularité chez les supporters, Freddie Ljungberg (42 ans) ne devrait pas prolonger l’aventure à la tête d’Arsenal. Inexpérimenté pour ce genre de poste exposé, le Suédois n’a pas les armes pour redresser une situation des plus compliquées chez les Gunners. Et le temps presse. Le club, qui se déplace chez le voisin West Ham ce lundi soir (match à suivre en live commenté sur Foot Mercato), occupe une préoccupante 10e place en Premier League, très loin déjà des places qualificatives pour la prochaine Ligue des Champions (10 points d’écart avec Chelsea 4e).

Suite au départ d’Unai Emery il y a 10 jours et aux premières prestations de Ljungberg, les dirigeants se sont déjà mis en quête d’un nouveau manager mais la liste n’est pas si short que ça et surtout, il semble compliqué de recruter un nom en pleine saison. Le Daily Mail, qui révélait déjà hier les envies d’ailleurs d’un Pierre-Emerick Aubameyang (30 ans) blasé par la situation, affirme ce dimanche qu’un dîner a eu lieu en début de semaine entre Josh Kroenke, Raul Sanllehi, Edu, Huss Fahmy et Vinai Venkatesham pour trouver le futur entraîneur du club.

Il y a toujours un obstacle

Ensemble, les dirigeants ont couché quelques noms mais, à chaque fois, l’affaire semble compliquée à concrétiser. Ancien de Liverpool, de Chelsea et de Newcastle, Rafael Benitez opère maintenant en Chine mais il est trop cher. Brendan Rodgers a lui prolongé son contrat avec Leicester jusqu’en juin 2025. Mikel Arteta, adjoint de Guardiola à Manchester City, manque d’expérience (comme Ljungberg) alors que Carlo Ancelotti est toujours en poste à Naples, même si l’expérience pourrait tourner court. Il y a aussi Massimiliano Allegri. L’Italien est libre depuis son départ de la Juventus mais il souhaite faire une année sabbatique complète, le temps d’apprendre... l’Anglais.

Il s’agit d’aller regarder ailleurs. Le nom de Patrick Vieira apparaît également tout en haut de la liste de par son statut d’ancien joueur du club et une première saison plutôt réussie sur le banc de l’OGC Nice. Enfin, du côté de l’Allemagne, quelques noms sont évoqués. Il y a d’abord celui de Marco Rose. En poste au RB Salzbourg où il a accompli quelques performances de taille, il mène désormais le Borussia Mönchengladbach en tête de la Bundesliga. Il va être compliqué de le déloger de là, tout comme Julian Nagelsmann. Arrivé récemment au RB Leipzig, le jeune coach voit son avenir du côté du Bayern Munich dans quelques saisons. Il reste un dernier nom avec celui de Ralf Rangnick. Le prédécesseur de Nagelsmann souhaite s’éloigner un peu du terrain. Il a pris le rôle de responsable des sports et du développement chez Red Bull. Bref, il y a toujours un problème.