Manchester United a mal commencé sa saison 2019-2020. En effet, les Red Devils peinent dans le jeu, sont actuellement classés dixièmes de Premier League et sont relativement décevants dans le jeu. À cela s’ajoute une attaque qui marque peu de buts. Les Mancuniens n’ont inscrit que neuf réalisations quand, par exemple, les ennemis de City ont déjà trouvé le chemin des filets à 27 reprises en seulement sept rencontres de championnat anglais.

Alors forcément, on se pose des questions. Que faire pour tenter d’améliorer ce bilan famélique ? Quelles réponses trouver face à cela ? Il convient tout d’abord d’expliquer pourquoi MU en est arrivé là. Cet été, Solskjaer a perdu Romelu Lukaku, son attaquant phare, parti à l’Inter Milan, Anthony Martial est indisponible depuis le mois d’août quand Marcus Rashford et Mason Greenwood, le jeune de l’académie, ont été blessés et malades à diverses périodes.

Moussa Dembélé toujours pisté

C’est surtout la pénurie et le manque de stabilité qui fait que Manchester United a du mal. Et c’est pour cela que les Red Devils envisagent très sérieusement de passer à l’action sur le marché hivernal, qui ouvrira ses portes le 1er janvier prochain. Ainsi, dans le Manchester Evening News nous apprenons ce jeudi matin que le Norvégien, à la tête de MU depuis près d’une année, envisage de faire venir l’ailier français du FC Barcelone, Ousmane Dembélé. Le Tricolore n’avait déjà pas voulu quitter la Catalogne cet été pour rejoindre le Paris Saint-Germain et on se doute bien qu’il refusera l’Angleterre. Enfin, sauf si sa place pour l’Euro 2020 est menacée.

Le Français serait l’une des trois cibles des Anglais pour venir garnir les rangs offensifs de MU. Les autres noms seraient Timo Werner, décevant ce mercredi avec Leipzig contre l’Olympique Lyonnais, mais aussi Moussa Dembélé, l’avant-centre Rhodanien, déjà pisté cet hiver. Selon certaines indiscrétions, Solskjaer serait prêt à lâcher 90 millions de livres (soit un peu plus de 100 M€) pour attirer un attaquant et éventuellement Sean Longstaff (Newcastle). Cela sauvera peut-être le Norvégien, s’il est encore là.