Jérome Boateng a encore fait rire les réseaux sociaux mercredi soir dernier. La faute à une nouvelle glissade après un crochet. Il y a un an et demi, c’est Lionel Messi qui lui avait infligé cette humiliation en Ligue des Champions lors d’un but mémorable. Mercredi, ce n’était que Rosotv en face du Bayer Munich, mais le club russe possède en son sein un joueur surnommé le « Messi iranien ». Avec un tel surnom, Sardar Azmoun ne pouvait que déstabiliser Boateng ! Ce qu’il a donc fait à la 44e minute, en éliminant le défenseur puis en marquant du pied droit.

Physiquement, Azmoun n’a cependant rien à voir avec Messi, puisqu’il mesure 1m86. Dans le jeu, la comparaison n’est pas flagrante non plus, puisqu’il est droitier, et s’épanouit dans un rôle différent de l’Argentin. Mais pour l’Iran, il représente bien un immense espoir, celui de succéder aux légende Ali Daei ou Ali Karimi. Une chose est sûre, le Bayern a appris à le découvrir hier soir. Impliqué défensivement avec plusieurs interceptions ou dégagements de la tête, il a représenté une menace constante pour Badstuber et Boateng, avec ses appels en profondeur et son insouciance balle au pied. Le coup-franc victorieux de Noboa tire sa source dans une belle percée et une passe délicieuse d’Azmoun.

L’OM est sur le coup

Cette belle performance, l’Iranien âgé de 21 ans l’a réalisée devant encore de nombreux scouts européens, dont ceux d’Arsenal. Le 29 octobre dernier, nous vous présentions déjà ce joueur, pour lequel l’OM a également dépêché des émissaires. Mieux, comme l’expliquaient certains médias russes, des discussions auraient même déjà débuté entre le club phocéen et Rostov, qui a recruté le joueur au Rubin Kazan. Liverpool, Dortmund, Everton et d’autres sont également très intéressés par cette pépite annoncée.

Déjà auteur d’un but en Ligue des Champions contre l’Atlético Madrid, Azmoun laisse entrevoir des qualités suffisantes pour s’imposer dans un club plus prestigieux que Rostov. Il lui faudra cependant s’améliorer face au but et gagner en lucidité. Il n’a inscrit qu’un but en championnat, en 12 apparitions cette saison. Malgré ces statistiques médiocres pour un attaquant (capable de jouer milieu offensif ou sur les ailes), Azmoun a plus que jamais la cote, et sa performance contre le Bayern Munich cette semaine risque d’accélérer le processus d’un transfert !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10