Dimanche soir, à la 74e minute, Davide Calabria offrait le deuxième but à l’AC Milan à l’Olimpico, scellant la victoire des siens contre l’AS Roma dans le choc de cette 26e journée de l’autre côté des Alpes. Pourtant, il faut dire que le début de saison des Milanais n’était pas franchement conforme aux nouvelles ambitions du club ni aux investissements consentis par les nouveaux propriétaires chinois l’été dernier qui ont dépensé près de 200 millions d’euros.

Peu avant la quinzième journée de Serie A, Vincenzo Montella était démis de ses fonctions et Gennaro Gattuso, ancien de la maison, était nommé en intérim pour lui succéder. Gattuso, on connaît bien le bonhomme. Un footballeur à l’ancienne avec un gros coeur qui savait remotiver ses troupes et surtout qui protégeait un peu Pirlo. On ne s’attendait pas vraiment à une révolution à son arrivée et son premier match sur le banc accouchait d’un nul contre Benevento donc et une égalisation du gardien dans les ultimes secondes.

Un rythme de prétendant à la qualification en Ligue des Champions

Depuis ? Depuis c’est parfait ou quasiment. De cette fameuse 15e journée à la 26e, celle d’hier, Gattuso et son Milan ont pris 23 points soit mieux que certains prétendants à la Ligue des Champions que sont la Lazio (20 points), l’AS Roma (16 points) et l’Inter (12e). « La mentalité de gagnant Gattuso nous a changé, il ne laisse rien au hasard et nous pousse à nous surpasser », expliquait Andrea Conti, le jeune défenseur de la formation lombarde.

Mais la mentalité, ce n’est pas tout ce qu’a apporté « Rino » Gattuso. Ce serait absolument réducteur que de n’accorder que ça au Champion du monde 2006. Certains joueurs, sous ses ordres, ont retrouvé leur talent. C’est le cas de Bonucci, de Biglia, de Calhanoglu ou encore de Bonaventura qui étaient tous au fond du gouffre en début de saison. Le Transalpin a aussi laissé sa chance aux jeunes que sont Patrick Cutrone et Davide Calabria qui l’ont remercié en offrant la victoire à l’AC Milan contre l’AS Roma.

« Il prouve qu’il est de la graine de ceux qui peuvent devenir de grands entraîneur »

Gattuso a aussi intégré une discipline à toute épreuve, c’est impressionnant notamment au niveau défensif. Depuis six rencontres, la paire centrale Bonucci-Romagnoli a empêché, au même titre que toute l’équipe, à Gigio Donnarumma d’encaisser un but. Ce qui permet aux Lombards de rêver à nouveau de Ligue des Champions puisqu’ils ne sont plus qu’à sept longueurs du quatrième, l’Inter. La question sera de savoir si Gattuso continuera.

« Il prouve qu’il est de la graine de ceux qui peuvent devenir de grands entraîneurs et si c’est le cas, nous le garderons proche de nous. Gattuso a fait des choses simples, il a du talent. Nous ne nous attendions pas à ce que l’équipe se rétablisse si vite, l’équipe a changé de peau, on doit croire à la qualification en Ligue des Champions, les distances sont plus proches désormais. Bien sûr, d’une part il doit y avoir la prudence du manager, mais de l’autre l’optimisme d’un groupe qui doit croire à des missions impossibles, Rino est un motivateur extraordinaire, alors pourquoi pas ? », a expliqué Marco Fassone, l’administrateur délégué de l’AC Milan. Malgré les dernières révélations sur les fonds du patron chinois Li Yonghong, tous les espoirs sont permis.