Le feuilleton Rabiot est enfin terminé. Mis au placard par le Paris Saint-Germain depuis plus de six mois, le milieu de terrain français s’est engagé avec la Juventus. Un choix que le natif de Saint-Maurice a expliqué lors de sa conférence de presse de présentation. A 24 ans, l’ancien Parisien a beau être resté longtemps sans jouer de matches officiels, un joli challenge sportif s’offre à lui pour relancer sa carrière. Et si les qualités intrinsèques du joueur sont indéniables, une question a très rapidement taraudé l’esprit de plusieurs observateurs : Rabiot pourra-t-il s’adapter au jeu et à la personne de Maurizio Sarri ? Intronisé à la tête de la Vieille Dame, l’ex-coach du Napoli et de Chelsea avait déjà soulevé énormément d’interrogations sur sa compatibilité avec la formation bianconera. Entraîneur exigeant, adepte d’un football intense, en mouvement et d’un jeu de passes très rythmé, Sarri est sans aucun doute une composante importante dans la possible réussite du Français dans le Piémont. Et si la question de l’adaptation de Rabiot au style Sarri est légitime, la déclaration suivante la rend encore plus intéressante. Ami de Sarri, Marco Brachi déclarait en juin 2018 au site tuttonapoli.net que l’ancien coach du Napoli avait refusé une offre du Paris Saint-Germain. Et pour une raison bien précise.

« A propos de l’intérêt des Français, il (Sarri) a ajouté : "Comment puis-je entraîner une équipe qui a Rabiot, Verratti et Thiago Motta au milieu de terrain ?" Ce sont des joueurs qui ne courent pas, peu utiles à son idée du football et sont très chers. Ce sont des grands joueurs, mais aucun ne court sans ballon et attaque les espaces, comme Zielinski, Allan, Jorginho, Hamsik, etc. » Un an plus tard, Sarri a-t-il revu son jugement sur Rabiot ? Ce dernier n’a en tout cas pas encore eu le temps de lui adresser la parole. « Je n’ai pas encore parlé avec lui mais je pense que ça va aller. Je pense que c’est coach qui correspond à ce club. Je suis sous les ordres de ce coach. Les personnes que j’ai rencontrées m’ont fait une excellente impression », a-t-il confié en conférence de presse. Néanmoins, la rencontre entre Rabiot et son nouvel entraîneur suscite pas mal de curiosité. Car en Italie, au-delà du sujet Rabiot, c’est bien l’adaptation du technicien transalpin à la Juve qui reste un mystère.

Sarri-Rabiot, deux caractères à concilier

« Ce qui m’interpelle surtout, c’est de savoir si Sarri va s’adapter au style de la Juve. C’est quelqu’un qui n’est pas toujours très carré, pas toujours capable de respecter les règles en général. Et d’un autre côté, il y a un personnage comme Rabiot qui a un caractère assez susceptible. Donc la première chose c’est de savoir si les deux hommes vont s’entendre au niveau du caractère. Dans le passé, Sarri n’a jamais vraiment fait face à quelqu’un. Et quand il n’aimait pas un joueur, il le faisait tout de suite sentir. Là, on ne sait pas. A la Juve, il va devoir s’adapter à l’image du club », nous a indiqué Valentina Clemente du Corriere dello Sport, qui a bien connu Sarri version Napoli. Ensuite, outre l’aspect caractériel, l’autre question est de savoir si Rabiot s’adaptera à la mise en place tactique.

Lors de sa présentation, le Français n’a pas hésité à rappeler qu’il préférait jouer milieu relayeur. « Je pense que vous le savez, ma position préférée est relayeur gauche dans un milieu à trois, mais je peux jouer à deux comme l’an dernier, je suis un joueur disponible et qui s’adapte ». Une fin de phrase qui peut faire tiquer tant Rabiot a freiné des quatre fers lorsqu’il était question d’un repositionnement au poste de sentinelle au PSG. A la Juve, le numéro 25 a cependant tout pour réussir puisque son poste préféré correspond au 4-3-3 envisagé par Sarri. « A Naples, il a beaucoup utilisé le 4-3-3, mais il est capable de s’adapter. Quand il veut jouer, Rabiot joue très bien. Il peut jouer de manière verticale, comme l’aime Sarri. Il a toutes les capacités pour le faire. Comme c’est sa première saison à l’étranger, il va mettre le paquet pour y arriver. Il a grandi et va devoir le montrer », ajoute Clemente.

Rabiot a les moyens de briller à la Juve mais...

Une mission qui ne sera toutefois pas aisée. A Turin, la concurrence du milieu (Bentancur, Matuidi, Khedira, Ramsey, Pjanic ou encore Can) promet d’être féroce. Une donnée qui ne semble pas effrayer Rabiot. Mais attention, car l’inconnue Sarri pourrait là encore jouer un rôle, surtout si le Français peine à lancer son aventure turinoise. « Sarri a quand même souvent été critiqué pour utiliser le même schéma tactique et les mêmes joueurs. A Naples, il faisait toujours jouer les mêmes. Ça ne sera pas possible à la Juventus (notamment en vue de toutes les échéances qui attendent les Bianconeri). A Naples, il avait cramé les joueurs. Des gens voient déjà Matuidi sur le départ parce qu’il y a trop de monde au milieu. Mais c’est là où Sarri va devoir s’adapter », poursuit Clemente.

Vous l’aurez compris, la signature de Rabiot à la Juve est séduisante sur le papier, mais sa réussite sportive va dépendre de plusieurs facteurs. D’ailleurs, un dernier point mérite d’être évoqué en ce sens. A Paris, le joueur a souvent fait tourner les dirigeants franciliens en bourrique. Entre un départ à la Roma évité de justesse et les différents épisodes de ces derniers mois (refus de prolongation, refus de jouer sentinelle), le club de la capitale ne s’est pas ennuyé. Sans parler de prestations jugées irrégulières et parfois trop nonchalantes pour une équipe visant les sommets européens. Des attitudes que Rabiot ne pourra pas reproduire chez la Vieille Dame. « Pour moi non. C’est à Rabiot de s’adapter à ce nouveau contexte. A Paris, il pouvait bouder, entre guillemets. A la Juve, il ne pourra pas le faire. Avant l’arrivée de Cristiano Ronaldo, tout était carré. Aujourd’hui, c’est encore plus carré qu’avant. La Juve s’est privée de ses anciens très facilement. On l’a vu pour Del Piero, Buffon ou Marchisio. Donc il faut que Rabiot fasse vraiment attention de ne pas se mettre à dos le club. Rabiot va jouer gros », conclut Clemente. Le néo Bianconero est prévenu.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10