Les amateurs de football devraient être gâtés vendredi soir, surtout ceux qui apprécient la Serie A. Pour lancer la 15e journée du championnat d’Italie, le leader, l’Inter, va affronter l’AS Roma à Giuseppe-Meazza pour le choc du week-end chez nos voisins italiens. Un match très attendu mais qui fait déjà couler beaucoup d’encre depuis quelques heures. À la veille de cette belle rencontre, le Corriere dello Sport a en effet décidé d’en faire sa Une, mais celle-ci fait polémique. Le quotidien italien a en effet écrit « Black Friday » en gros avec les photos de Romelu Lukaku, attaquant de l’Inter, et de Chris Smalling, défenseur de l’AS Roma.

Alors que le racisme est déjà un réel problème en Italie, le média transalpin a donc provoqué un véritable tollé, que ce soit en Italie mais aussi en Europe. On pensait alors que les principaux concernés n’allaient pas réagir, mais les deux joueurs viennent de sortir du silence. « Au lieu de se concentrer sur une bataille entre deux équipes, le Corriere dello Sport est arrivé avec le plus stupide des gros titres que je n’aie jamais vu dans ma carrière. Vous alimentez la négativité et le problème du racisme, au lieu de parler du beau jeu qui va avoir lieu à San Siro entre deux grands clubs. L’éducation est la clé. Vous, les gars du Corriere dello Sport, vous devriez faire un meilleur travail sur ça... Merci à tous les fans et autres journalistes pour leur soutien et attendons avec impatience le match de demain. Forza Inter », a d’abord écrit l’international belge.

Le Corriere dello Sport privé de centres d’entraînement

L’ancien avant-centre de Manchester United a ensuite été imité par son adversaire de demain, Chris Smalling : « alors que je voulais passer ma journée à être concentré sur le gros match de demain (contre l’Inter Milan, ndlr), il est important que je reconnaisse que ce qui est arrivé ce matin n’était pas bien et hautement dénoué de sensibilité. J’espère que les personnes impliquées dans le montage de cette Une prendront leurs responsabilités et comprendront le pouvoir qu’ils ont à travers les mots et l’impact que ces mots peut avoir. Un grand merci à l’AS Roma pour le soutien. » Et justement, à ce sujet, les Giallorossi ont également réagi.

La formation romaine a décidé de frapper fort puisque les personnes travaillant pour le Corriere dello Sport sont désormais interdites d’accès au centre sportif de l’AS Roma, mais également celui du rival milanais, l’AC Milan, qui a décidé d’apporter son soutien de cette manière. « En réponse au titre "Vendredi noir" publié aujourd’hui par le journal, Rome et Milan ont décidé de refuser l’accès du Corriere dello Sport aux centres d’entraînement pour le reste de l’année et ont décidé que leurs joueurs ne participeront à aucune activité médiatique avec le journal pendant cette période », explique notamment le club de la Louve dans son communiqué. Le journal italien a donc perdu très gros aujourd’hui.