Réaliser l’exploit pour ne pas être distancé. Telle était la mission de l’AS Roma d’Eusebio Di Francesco sur la pelouse de l’Allianz Stadium de Turin contre la Juventus. Les visiteurs, 10e au coup d’envoi, devaient impérativement faire une performance ce soir afin de sauver leur première partie de saison et ne pas être distancés dans la course à la Ligue des Champions. Les Giallorossi ne pointaient en effet qu’à 4 unités de la Lazio, 4e du classement après son succès à domicile contre Cagliari (3-1). De son côté, la Juventus Turin était souveraine avec 15 succès et un match nul cette saison en Serie A, et voulait frapper un nouveau grand coup en battant l’un de ses concurrents annoncés en début de saison. Pour ce choc, Massimiliano Allegri décidait d’aligner un 4-3-3 avec Blaise Matuidi associé à Miralem Pjanic et Rodrigo Bentancur. Devant, le trio Dybala-Manzukic-Ronaldo était évidemment chargé d’inquiéter la défense romaine. De son côté, Eusebio Di Francesco lançait un 4-2-3-1 avec Nzonzi et Cristante à la récupération. Zaniolo était chargé d’animer le jeu, tandis que Florenzi et Under occupaient les couloirs. Patrick Schick était aligné seul en pointe.

La Juventus mettait immédiatement la pression sur la Roma. Après un coup-franc frappé par Dybala, Mandzukic remettait dans la surface mais Manolas dégageait son camp (2e). Si Steven Nzonzi tentait sa chance sans cadrer, la Juventus intensifiait sa domination et Olsen sauvait les siens. Trouvé à la limite du hors-jeu dans la surface de réparation, Alex Sandro contrôlait et obligeait Olsen à réaliser une superbe parade (8e). La Roma tentait ensuite d’amener le danger dans le camp turinois, mais les locaux s’offraient une deuxième grosse occasion. Alex Sandro, très en vue dans ce début de match, armait une lourde frappe au premier poteau qu’Olsen claquait en corner (18e). Dans la foulée, le Brésilien, toujours lui, armait une nouvelle frappe que contrait Manolas (19e). La Roma sortait et Schick décidait d’y aller seul en frappant, sans danger pour Szczesny, alors que Zaniolo était seul en retrait (20e). Cristiano Ronaldo tentait ensuite un retourné qui passait largement au-dessus du but de la Roma (22e). A son tour, Dybala trouvait sur sa route le portier suédois de l’AS Roma, auteur d’un début de match parfait (27e). Une nouvelle fois en bonne position, Alex Sandro armait une frappe du gauche, cette fois hors du cadre (32e), avant que Ronaldo ne bute sur Olsen (33e).

Olsen aura tout tenté

Et finalement, la Juventus ouvrait le score. De Sciglio adressait un amour de ballon que Mario Mandzukic propulsait au fond des filets de la tête malgré la présence de Santon (1-0, 35e). Nzonzi tentait de sonner la révolte, mais son coup de tête était capté par Szczesny (42e). A la pause, la Juventus était logiquement devant (1-0). Au retour des vestiaires, Alessandro Florenzi cédait sa place à Justin Kluivert pour la Roma (46e). Les visiteurs étaient mieux et tentaient d’inquiéter Szczesny. Seulement, les occasions franches étaient bien du côté de la Juventus, et Ronaldo voyait sa tête passer au-dessus (57e), avant qu’Olsen ne brille sur une nouvelle tête du Portugais (59e). Dans la foulée, Ronaldo, encore lui, reprenait du gauche un ballon dévié par Chiellini mais butait encore une fois sur le rempart suédois (60e). La Roma essayait toujours de sortir, à l’image de Santon, mais le bloc défensif de la Juventus empêchait les Giallorossi de se montrer dangereux. Mais c’est bien la Juventus qui pensait doubler la mise. Sur un corner repoussé par Manolas, Chiellini s’élevait et Olsen tentait de repousser le danger. Le ballon terminait dans les filets de la Roma mais l’arbitre refusait le but (69e).

Dans la foulée, Emre Can remplaçait Miralem Pjanic, tandis que Diego Perotti prenait la place de Cengiz Under (70e). L’Argentin tentait immédiatement sa chance, mais le ballon était contré (72e). La Roma tenait le ballon mais n’arrivait toujours pas à surprendre le portier de la Juventus. Eusebio Di Francesco lançait Edin Dzeko à la place de Steven Nzonzi, tandis que Paulo Dybala cédait sa place à Douglas Costa pour la Juventus (80e). L’AS Roma terminait ainsi la rencontre avec cinq éléments offensifs afin de revenir dans la rencontre, et Zaniolo, bien trouvé en retrait, était contré par Chiellini (87e). Et dans la foulée, Critante reprenait de la tête un coup-franc de Perotti, mais le portier de la Juventus sauvait les siens, s’envolant pour capte ce ballon (89e). Et dans les dernières secondes, Ronaldo déboulait sur la droite et trouvait Costa qui pensait inscrire le deuxième but de la Juve (90e+1). Seulement, pour une faute de Matuidi, le but était refusé. La Juventus s’imposait sur sa pelouse contre la Roma. Les locaux ont eu de nombreuses occasions dans la rencontre où Robin Olsen, le portier suédois des Giallorossi, a brillé, sans parvenir à empêcher Mandzukic de trouver la faille (1-0). La Roma est 10e. La Juventus conserve son avance en tête du championnat sur Naples (8 points).

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10