L’été dernier, tous les observateurs ont salué la capacité de l’AC Milan à obtenir le prêt (payant) de Gonzalo Higuain (31 ans). Une opération facilitée en grande partie par l’arrivée de Cristiano Ronaldo à la Juventus. Mais pour certains, le choix de Pipita d’accepter le défi lombard a été étonnant. Pourquoi Higuain a-t-il quitté l’armada bianconera pour rejoindre une équipe incapable de lutter pour le Scudetto ? Des interrogations qui se sont confirmées au fil du temps.

Aujourd’hui, l’Argentin n’a inscrit que 6 buts en Serie A et affiche souvent la mine des mauvais jours sur le terrain. De quoi lui valoir une petite pique de la part du dirigeant brésilien. « Higuain a vécu un moment un peu délicat qui doit s’arrêter. Il doit cravacher. Les rumeurs ont inutiles. Il est ici. Et vu qu’il est ici, il doit agir. L’objectif change, mais il doit continuer et prendre ses responsabilités. Ce n’est pas : "non, oui, je ne sais pas" », a-t-il déclaré après la conférence de presse de présentation de Lucas Paqueta, dans des propos relayés par Sky Sport Italie. Et ce n’est pas tout.

En plein combat avec l’UEFA, le club rossonero a fait appel de la sanction infligée par l’instance dirigeante du football européen. Vendredi prochain, les Milanais doivent d’ailleurs se rendre en Suisse pour rencontrer l’UEFA, histoire d’en savoir davantage sur leur champs d’action pour le mercato. Et ce n’est pas gagné. « Le temps passe et les occasions s’envolent. La réunion de vendredi ne nous donnera pas d’indications définitives. On peut réaliser des opérations avec des prêts avec option d’achat, mais ce n’est pas dit qu’ils accepteront ».