Le Milan AC a réalisé le plus gros achat avec le transfert du défenseur de la Juventus Leonardo Bonucci (42 M€). Mais assez loin des 90 millions dépensés par les Turinois la saison dernière pour Gonzalo Higuain, record en cours. La Vieille Dame a profité de cette somme pour s’attacher les services de l’ailier droit de la Viola Federico Bernardeschi (40 M€). Auteur de la plus grosse acquisition, l’AC Milan occupe également la troisième place du podium des transferts les plus onéreux de l’été, avec André Silva (FC Porto), arrivé pour 38 millions d’euros. Au registre des ventes, l’AS Roma, qui a enregistré l’arrivée du Directeur sportif Monchi, s’est montrée très active. Elle réalise trois des plus grosses ventes du championnat italien, avec Mohammed Salah (Liverpool, 42 M€), Antonio Rüdiger (Chelsea, 35 M€) et Leandro Paredes (Zenit, 23 M€). Trois transferts qui même cumulés ne rattrapent pas les 105 millions versés par Manchester United pour arracher Paul Pogba à la Juve l’été dernier.

Neuf formations italiennes concluent le mercato estival avec un bilan positif. Si le Hellas Vérone a dépensé 1,8 millions d’euros et récupéré 2 millions de ses ventes (+ 200 000 euros), plus faible bénéfice du mercato italien, le Torino reste l’équipe qui a fait le plus d’affaires cet été. Le Toro a vendu 10 joueurs et récolté 79,10 millions d’euros. L’équipe de Siniša Mihajlović n’a réinvesti que 22,60 millions d’euros pour s’attacher les services de 7 nouveaux joueurs, dont 4 éléments arrivés en prêts payants. Le club de Turin est donc sur un bilan positif de 56,5 millions d’euros, notamment grâce aux ventes de Davide Zappacosta (Chelsea, 28 M€) et Nikola Maksimovic (Naples, 20 M€). La Lazio n’est pas loin avec 42,55 millions de recettes, dues aux ventes cumulées de Keita Baldé (Monaco), Lucas Biglia (AC Milan) et Wesley Hoedt (Southampton). La Roma (+ 20,7 M€) et la Fiorentina (+ 16,6 M€) suivent. Crotone, Bologne et les deux promus de Bénévent et de la SPAL sont les quatre clubs à n’avoir réalisé aucun bénéfice pendant ce mercato estival. S’ils se sont renforcés et ont dépensé quelques millions d’euros, il n’ont cependant vendu aucun élément.

192,7 M€ séparent le mercato de l’AC Milan de celui du Hellas Vérone

S’ils ne sont que quelques uns à ne pas avoir regardé à la dépense, onze équipes de Serie A ont terminé le mercato estival avec un bilan négatif. Constat peu inquiétant lorsque l’on sait que les directions des clubs allouent des enveloppes destinées tout particulièrement au renfort de leur effectif à l’intersaison. Six formations italiennes comptent un déficit de moins de 10 millions d’euros. L’Atalanta a par exemple parfaitement géré son mercato. Cinq joueurs sont partis (Conti, Kessié, Bastoni, Paloschi, Cabezas), permettant de renflouer les caisses du club à hauteur de 43,12 millions d’euros. Une somme immédiatement réinvestie dans l’achat de dix nouveaux joueurs. Au final, le club de Bergame compte un bilan négatif de 280 000 euros. Aux antipodes, l’AC Milan a fait chauffer la carte bleue cet été. Les Rossoneri ont dépensé 194,5 millions d’euros pour s’attacher les services de dix joueurs, dont deux sous la forme de prêts payants (Bonucci, Silva, Conti, Calhanoglu, Rodriguez, Musacchio, Biglia, Kessié, Kalinic, Donnarumma, Borini). A côté de cela, 30,65 millions d’euros ont été récupérés de la vente de dix joueurs, dont trois départs en prêts payants. Le Milan est également parvenu à convaincre son gardien espoir Gianluigi Donnarumma de prolonger son contrat, après des négociations parfois houleuses.

Si le Hellas Vérone, deuxième de Serie B la saison dernière et promu en Serie A cette saison, a accueilli 12 renforts à l’intersaison (Martin Caceres, Alessio Cerci, Thomas Heurtaux...), il est le club qui a le moins dépensé lors du mercato estival (1,8M€) : seuls deux joueurs ont été achetés par les Véronais, la pépite sud-coréenne du Barça B Seung-Woo Lee (1,5 M€) et le milieu défensif de Cagliari Marco Fossati (300 K€). Le reste de l’effectif ayant été acquis grâce aux prêts ou transferts libres. Crotone (2,55 M€ pour 4 joueurs), le Chievo Vérone (2,95 M€ pour 7 joueurs) et la SPAL (4,5 M€ pour 5 joueurs), champion de Serie B, ont été les moins dépensiers. Des chiffres très loin des sommes astronomiques dépensées par les cadors du championnat. L’AC Milan (194,5 M€), la Juventus (149,2 M€), la Roma (93,5 M€), l’Inter (86,6 M€), la Fiorentina (68,2 M€), Naples (56,7 M€), la Sampdoria (45,9 M€) et l’Atalanta (43,4 M€) n’ont pas hésité à sortir le chéquier. Si l’on ne plaindra pas effectifs de la Juve, des deux Milan et de la Roma, mention spéciale à Naples, qui a déboursé 56,7 millions, mais n’a vendu que pour 7,7 millions, conservant l’ossature qui avait fait ses succès la saison dernière. Dries Mertens, Ciro Immobile, Lorenzo Insige ou Marek Hamsik n’ont pas ou peu fait l’objet de tractations lors de ce mercato.

Bilan comptable du mercato italien

AC Milan
194,5 millions dépensés (10 joueurs dont 2 prêts payants)
30,6 millions récupérés (10 joueurs, dont 3 prêts payants)
Arrivée majeure :Leonardo Bonucci (Juventus, 42 M€)
Départ majeur : Mattia De Sciglio (Juventus, 12 M€)
Bilan : - 163,85 millions.

Juventus
149,2 millions dépensés (12 joueurs, dont 2 prêts payants)
123,9 millions récupérés (13 joueurs, dont 1 prêt payant)
Arrivée majeure : Federico Bernadeschi (Fiorentina, 40 M€)
Départ majeur : Leonardo Bonucci (AC Milan, 42 M€)
Bilan : - 25,3 millions.

AS Roma
93,5 millions dépensés (13 joueurs dont 2 prêts payants)
114,2 millions récupérés (7 joueurs dont 1 prêt payant)
Arrivée majeure : Rick Karsdorp (Feyenoord, 14 M€)
Départ majeur : Mohamed Salah (Liverpool, 42 M€)
Bilan : + 20,70 millions.

Inter Milan
86,6 millions dépensés (6 joueurs)
61,7 millions récupérés
(13 joueurs dont 2 prêts payants)
Arrivée majeure : Matias Vecino (Fiorentina, 24 M€)
Départ majeur : Gianluca Caprari (Sampdoria, 12 M€)
Bilan : - 24,85 millions.

Fiorentina
68,2 millions dépensés (18 joueurs dont 4 prêts payants)
84,8 millions récupérés (9 joueurs dont 3 prêts payants)
Arrivée majeure : Giovanni Simeone (Genoa, 15 M€)
Départ majeur : Federico Bernadeschi (Juventus, 40 M€)
Bilan : + 16,60 millions.

Naples
56,7 millions dépensés (5 joueurs dont 1 prêt payant)
7,7 millions récupérés (4 joueurs dont 1 prêt payant)
Arrivée majeure : Nikola Maksimovic (Torino, 20 M€)
Départ majeur : Duvan Zapata (Sampdoria, Prêt payant de 3 M€)
Bilan : - 49,05 millions.

Sampdoria
45,9 millions dépensés (9 joueurs dont 2 prêts payants)
57,2 millions récupérés (6 joueurs dont 1 prêt payant)
Arrivée majeure : Gianluca Caprari (Inter, 12 M€)
Départ majeur : Milan Skriniar (Inter, 23 M€)
Bilan : + 11,30 millions

Atalanta
43,4 millions dépensés (10 joueurs)
43,1 millions récupérés (5 joueurs dont 3 prêts payants)
Arrivée majeure : Marten De Roon (Middlesbrough, 13,5 M€)
Départ majeur : Andrea Conti (AC Milan, 25 M€)
Bilan : - 280 000.

Lazio Rome 
28,5 millions dépensés (7 joueurs dont 3 prêts payants)
71 millions récupérés (7 joueurs dont 1 prêt payant)
Arrivée majeure : Pedro Neto (Braga, Prêt payant de 7,5 M€)
Départ majeur : Keita Baldé (Monaco, 30 M€)
Bilan : + 42,55 millions.

Torino 
22,6 millions dépensés (7 joueurs dont 4 prêts payants)
79,1 millions récupérés (10 joueurs)
Arrivée majeure : Lyanco (Sao Paulo, 7 M€)
Départ majeur : Davide Zappacosta (Chelsea, 28 M€)
Bilan : + 56,50 millions.

Sassuolo
21,5 millions dépensés (5 joueurs)
17,3 millions récupérés (4 joueurs dont 2 prêts payants)
Arrivée majeure : Francesco Cassata (Juventus, 7 M€)
Départ majeur : Lorenzo Pellegrini (Roma, 10 M€)
Bilan : - 4,15 millions.

Udinese
20,2 millions dépensés (7 joueurs)
16,2 millions récupérés (6 joueurs dont 1 prêt payant)
Arrivée majeure : Riad Bajic (Konyaspor, 5,5 M€)
Départ majeur : Bruno Fernandes (Sampdoria, 6 M€)
Bilan : - 4,05 millions.

Bénévent
16,5 millions dépensés (11 joueurs dont 2 prêts payants)
0 récupéré.
Arrivée majeure : Gianluca Di Chiara (Perugia, 3 M€)
Bilan : - 16,53 millions.

Genoa
14,8 millions dépensés (7 joueurs dont 1 prêt payant)
20 millions récupérés (3 joueurs)
Arrivée majeure : Ricardo Centurion (Sao Paulo, 5 M€)
Départ majeur : Giovanni Simeone (Fiorentina, 15 M€)
Bilan : + 5,20 millions.

Cagliari
14,4 millions dépensés (4 joueurs)
16,6 millions récupérés (7 joueurs)
Arrivée majeure : Filipo Romagna (Juventus, 7,6 M€)
Départ majeur : Nicola Murru (Sampdoria, 7 M€)
Bilan : + 2,18 millions.

Bologne
9,5 millions dépensés (4 joueurs)
0 récupéré.
Arrivée majeure : Saphir Taider (Inter, 4 M€)
Bilan : - 9,5 millions.

SPAL
4,5 millions dépensés (5 joueurs dont 1 prêt payant)
0 récupéré.
Arrivée majeure : Alberto Paloschi (Atalanta, Prêt payant de 2 M€)
Bilan : - 4,5 millions.

Chievo
2,9 millions dépensés (7 joueurs dont 1 prêt payant)
15,3 millions récupérés (7 joueurs)
Arrivée majeure : Lucca Garitano (Cesena, 1 M€)
Départ majeur : Roberto Inglese (Naples, 10 M€)
Bilan : + 12,31 millions.

Crotone
2,5 millions dépensés (4 joueurs)
0 récupéré.
Arrivée majeure : Aristoteles Romero (Mineros, 1,5 M€)
Bilan : - 2,55 millions.

Hellas Verone
1,8 millions dépensés (2 joueurs)
2 millions récupérés (1 joueur)
Arrivée majeure : Seung-Woo Lee (FC Barcelone B, 1,5 M€)
Départ majeur : Filip Helander (Bologne, 2 M€)
Bilan : + 200 000.