Première partie de saison mitigée pour l’AS Roma. S’il s’est qualifié pour les 8es de finale de Ligue des Champions (à venir contre le FC Porto), le club de la Louve ne pointe qu’à la 6e place en Serie A, à 9 points déjà du podium. Si elle n’est pas catastrophique, la 4e place qualificative pour la Ligue des Champions n’étant qu’à 2 points, la situation est loin d’être confortable. Le mercato d’hiver servira-t-il de levier aux Giallorossi pour se relancer ?

Dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport, le directeur sportif romanista Monchi a répondu. « Nous ne cherchons que des joueurs capables d’élever le niveau de l’effectif. Ce n’est pas facile, mais nous essaierons jusqu’au bout », a lâché le décideur espagnol, ajoutant que les Romains ne feraient pas n’importe quoi. « Nous avons vendu des joueurs importants pour ajuster nos comptes, parce qu’un club modèle doit respecter les règles. Mais nous savons tous qu’en Italie et à l’étranger il y a des clubs qui feintent ou ne suivent pas les mêmes chemins », a-t-il glissé. L’Ibère a ensuite balayé toutes les cibles annoncées par la presse transalpine dernièrement, sans trop en dire.

« Thiago Mendes ? Impossible »

« Krzysztof Piatek (Genoa) ? Ce serait possible... si le Genoa ne demandait pas 70 M€. Pour moi, il est fort, mais il l’est au Genoa. Sommes-nous convaincus qu’il le serait aussi à Chelsea ? Sandro Tonali (Brescia) ? C’est l’un des jeunes les plus talentueux d’Italie, mais je pourrais dire la même chose de Nicolo Barella (Cagliari). Gianluca Mancini (Atalanta) ? Impossible, mais en été, on verra. Daniele Rugani (Juventus) ? Impossible, maintenant et cet été. La Juve a refusé une offre de 40 M€ de Chelsea. Nous ne pouvons pas dépenser autant pour un central », a-t-il répondu avant de poursuivre son tour d’horizon.

« Thiago Mendes (Lille) ? Impossible. Hakim Zyech (Ajax) et Andrea Belotti (Torino) ? Ils me plaisent tous les deux. Ismaël Bennacer (Empoli) ? Il me plaît, mais on en parlera en juin. Leander Dendoncker (Wolverhampton) et Oguzhan Ozyakup (Besiktas) ? Impossible, exactement comme Hector Herrera (FC Porto) », a-t-il indiqué, sans donner plus d’indications. Une seule chose est sûre dans son discours, Nicolo Zaniolo, arrivé l’été dernier et déjà ciblé par plusieurs grosses écuries, ne bougera pas. « Zaniolo est l’avenir de la Roma et ne sera pas vendu. Il restera longtemps ici », a-t-il conclu. C’est dit !