Olivier Giroud est engagé dans une course contre la montre dont l’issue aura un impact conséquent sur l’été prochain. À 33 ans, l’ancien Montpelliérain n’est pas à la recherche d’une place de titulaire indiscutable. Il ne veut que du temps de jeu suffisant pour pouvoir obtenir une place dans le groupe de Didier Deschamps pour l’Euro 2020. Or, ce n’est pas à Chelsea qu’il l’obtiendra au regard de ce qu’il a vécu en première partie de saison, avec un statut de numéro trois derrière Tammy Abraham et Michy Batshuayi.

L’intérêt de l’Inter Milan l’a incité à repousser les nombreux clubs venus aux renseignements. Mais si Antonio Conte le désirait fortement, certains exprimaient des doutes au sein du club milanais. Les autres dossiers (Young, Moses et Eriksen) ont donc été bouclés en priorité et Giroud a été laissé en salle d’attente. Avant que l’Inter se heurte aux exigences de la direction de Chelsea, loin de faciliter le départ du champion du monde 2018. Hier, nous apprenions que la Lazio s’était immiscée dans le dossier, redonnant espoir au clan Giroud.

L’Inter revient à la charge

L’espoir s’est de nouveau éteint avec la position inflexible de Chelsea, qui a visiblement renoncé à attirer un autre attaquant, en raison de l’échec du dossier Dries Mertens (Naples). L’un des intermédiaires du dossier Giroud, Vincenzo Morabito, expliquait hier soir à Sky Italia : « l’aspect économique passe au second plan. On dormira peu cette nuit. La Lazio a beaucoup progressé ces derniers temps. Tout dépend de Chelsea, qui cherche son successeur. Est-ce que ce sera Mertens ? Non, selon Chelsea, il est définitivement exclu parce que la volonté du joueur est de rester à Naples. Mais le bon nom pourrait sortir à tout moment avec le club, qui à ce moment laisserait Giroud partir. Nous avons encore beaucoup de temps. »

Un nouveau rebondissement est intervenu dans la nuit puisque Sky Italia annonce que l’Inter Milan est revenu à la charge et discute de nouveau avec le club londonien. On se dirige donc vers une finale entre la Lazio et l’Inter. Et la presse italienne assure que malgré le lien unissant Conte et Giroud, les Laziale peuvent y croire, Giroud ayant été sensible à leur intérêt et à leurs efforts financiers, puisqu’il se serait déjà mis d’accord avec eux. Il reste désormais moins de 24 heures pour boucler le dossier. C’est l’Euro 2020 qui est en jeu pour l’attaquant français.