France - Suède : Dejan Kulusevski le nouveau patron des Blågult

L'an dernier il a crevé l'écran à Parme, cette fois il confirme avec la Juventus. Dejan Kulusevski réalise un très bon début de saison et poursuit sa fulgurante ascension. Devenu incontournable en sélection suédoise, il sera l'un des dangers dont les Français devront se méfier.

Dejan Kulusevski avec la Suède contre le Portugal
Dejan Kulusevski avec la Suède contre le Portugal ©Maxppp
La suite après cette publicité

Sensation lors de la dernière saison de Serie A, Dejan Kulusevski a rejoint la Juventus cet été après un prêt fructueux du côté de Parme. Polyvalent, l'ailier suédois de 20 ans qui peut évoluer côté droit, mais aussi bien en tant que milieu relayeur ou offensif brille en ce début de saison 2020/2021. À la Juventus, il a déjà connu 7 titularisations en 8 matches pour 2 buts et 1 passe décisive. Des statistiques encore perfectibles, mais un apport dans le jeu déjà très important. Excellent dribbleur et doté d'un bon sens tactique, il est l'une des satisfactions de la Vecchia Signora. Remuant et porté vers l'avant, il est l'un des principaux dangers sur le front de l'attaque adverse.

Si bien qu'il fait déjà l'unanimité en club. «Je l'aime bien, il a un grand potentiel et c'est un excellent joueur. Nous avons hâte de jouer ensemble et de marquer de nombreux buts» ne manquait pas de souligner Cristiano Ronaldo en septembre dernier peu avant la reprise de la Serie A. Dans la lignée de sa saison dernière, il ne cesse de progresser à vitesse grand V et les observateurs sont sous le charme. «Il a un physique de véritable athlète et une folle envie de gagner. C'est pourquoi Dejan est parfait pour la Juventus», écrivait tout récemment la Gazzetta dello Sport dans ses colonnes.

Dejan Kulusevski s'impose en sélection

Adoubé par une légende du football qui est aussi la star de son club, Dejan Kulusevski a aussi reçu les compliments du plus grand joueur en activité de son pays, Zlatan Ibrahmovic. Le buteur de l'AC Milan avait cartonné le sélectionneur Janne Andersson en septembre dernier quand le joueur avait débuté remplaçant contre la France (défaite 1-0). « Quelle putain de blague. Une autre preuve. Des personnes incompétentes aux mauvaises positions qui étouffent le football suédois » avait lâché l'attaquant. Depuis, il a été titulaire lors des quatre autres matches de Ligue des Nations de son pays et s'est imposé en titulaire. Face à la Croatie lors du dernier match (victoire 2-1), il a évolué dans une inédite et surprenante position d'avant-centre aux côtés de Marcus Berg. Excellent lors de ce match, il a ouvert le score et un peu plus confirmé son nouveau statut.

«Nous savions que Dejan pouvait jouer en tant qu'avant-centre. Dejan en tant que joueur de football a d'énormes qualités offensives. En tant que milieu de terrain excentré, vous pouvez vous retrouver assez bas contre les bonnes équipes et consacrer beaucoup de temps et d'énergie à la défensive. Notre idée était de le faire monter plus haut sur le terrain n'avait pas hésité» à déclarer Peter Wettergren le sélectionneur adjoint après la victoire contre la Croatie. Titulaire en club comme en sélection, Dejan Kulusevski vit sa première saison avec de grandes attentes autour de lui et répond pour le moment présent. Cependant, ce mardi, il va vivre un match pour le moins important puisque les Blågult devront faire un résultat face à la France afin de se maintenir dans la Ligue A de la Ligue des Nations. Dotée d'une belle génération, la Suède s'appuiera donc en grande partie sur sa nouvelle coqueluche afin de sauver sa place dans l'élite européenne.

Plus d'infos

Commentaires