LdC : Joan Laporta répond à Aleksander Ceferin

Joan Laporta lors de son discours de nouveau président du FC Barcelone
Joan Laporta lors de son discours de nouveau président du FC Barcelone ©Maxppp

Et si le FC Barcelone, la Juventus et le Real Madrid, étaient interdits de disputer la Ligue des Champions pour les prochaines saisons ? C’est en tout cas l’hypothèse qui a traversé l’esprit d’Aleksander Ceferin le président de l’UEFA, pour punir les clubs qui ne s’étaient pas désengagés du projet de la Super League. Face à ces menaces, Joan Laporta, le nouveau président du Barça depuis mars dernier, a tenu à lui répondre aujourd’hui durant une conférence de presse. Le nouveau patron des Culés a semblé clair et intransigeant : le FC Barcelone veut créer une nouvelle compétition européenne.

La suite après cette publicité

« Je lui ai dit que je n'avais pas l'intention de m'excuser de penser et que nous n'avions pas l'intention de payer une pénalité sans justification. Et si cela se produit, nous irons au CAS et ils nous donneront sûrement la raison. Le format de la Super League n'existe plus. Un juge nous a donné la raison et ce que nous voulons faire est la voie du dialogue avec l'UEFA et la FIFA. Que nous essayons de rendre le football durable. Nous le défendons parce que nous souffrons de ce problème. Nous devons créer un format plus attrayant, comme les jeunes voient le football aujourd'hui. Ils recherchent autre chose que ce que nous recherchions il y a des années. Le football demande de l'innovation. Que ceux qui réglementent le football doivent être retranchés ? Nous avons des contacts avec toutes les équipes de la Super League. Mais certains ne sont pas intéressés, comme les clubs d'état, qui font un appel pour avoir plus de revenus. Des choses ont également été mal faites par les grands clubs. Là aussi, il y a eu des coupables. Nous établissons un dialogue et cette chose tragique qu'ils nous font subir ? Si nous sommes sanctionnés, nous n'allons pas rester sans rien faire. Il y a le TAS et les tribunaux ordinaires. Et ici, nous allons nous battre pour défendre les intérêts du Barça. Et que le football est durable, avec des critères logiques pour développer cette industrie. Tous les clubs font des pertes et les autres agents s'enrichissent.».

Plus d'infos

Commentaires