Coupe du Monde 2022 : toute l'Argentine réclame Enzo Fernandez !

Par Max Franco Sanchez
4 min.
Coupe du Monde 2022 : toute l'Argentine réclame Enzo Fernandez ! @Maxppp

Alors que l'Argentine dépend d'elle même pour obtenir son ticket pour les huitièmes de finale de ce Mondial, beaucoup réclament la présence du joueur de Benfica dans le onze titulaire de Lionel Scaloni pour le troisième match contre la Pologne. Auteur du deuxième but face au Mexique et décisif sur ses entrées en jeu, Fernandez a effectivement marqué les esprits au pays.

La suite après cette publicité

L'Argentine a évité le pire. Mais que ce fut dur... Face à l'Arabie Saoudite comme contre le Mexique, indépendamment du résultat bien différent dans ces deux rencontres du groupe C de cette Coupe du Monde 2022, on a senti beaucoup de lacunes dans cette équipe argentine. Particulièrement au niveau du milieu de terrain, où l'Albiceleste a eu énormément de mal à créer du jeu et à servir les joueurs plus avancés, avec un Lionel Messi qui a souvent dû descendre assez bas pour toucher le cuir. Il faut dire que les différents milieux de terrain utilisés par Lionel Scaloni n'ont clairement pas été au niveau espéré, à l'image d'un Rodrigo de Paul pourtant toujours brillant en sélection. De même pour Leandro Paredes lors du premier match, alors que Guido Rodriguez, qui a accompagné le joueur de l'Atlético contre le Mexique, est un profil plutôt défensif.

Autant dire que si on met de côté quelques éclats du Papu Gomez et d'Angel Di Maria, c'est pratiquement toujours Lionel Messi qui a dû assurer les tâches créatives de l'équipe dans les premières périodes. Et forcément, ce n'est pas l'idéal, puisque loin de la surface rivale, le Parisien est logiquement moins dangereux. Mais sur ces deux matchs, un entrant a fait sensation. Il s'agit d'Enzo Fernandez, bien connu des fans de football sudaméricain pour ses performances avec River Plate, et désormais très populaire au Portugal où son adaptation et sa montée en puissance avec Benfica ont été vertigineuses. Pour le grand public en revanche, le joueur de 21 ans est un peu moins connu.

À lire Argentine : l’annonce forte de Lionel Messi sur son avenir en sélection

Messi l'adore déjà

Ses deux entrées en jeu lors des deux premiers matchs de l'Albiceleste ont pourtant apporté un nouvel élan à l'équipe. Avec lui, le jeu s'est très vite fluidifié, a gagné en vitesse, et la technique et les courses de Fernandez entre les lignes ont permis aux siens d'être bien plus dangereux. Son profil de joueur capable d'arriver lancé aux abords de la surface est presque à l'opposé de ceux déjà présents dans l'effectif, et ça apporte une véritable plus-value sur les séquences offensives. Après la rencontre face au Mexique, les supporters argentins n'avaient aucun doute : il doit être titulaire. Un micro-trottoir publié par Olé témoigne des espoirs que placent en lui les fans de l'Albiceleste. « Pour moi, c'est un titulaire indiscutable. Il a dominé le milieu. En trente minutes, il a été décisif », a notamment expliqué un fan après le match contre le Mexique, et tous les témoignages vont dans ce sens.

La suite après cette publicité

Dans les rédactions des principaux médias argentins, on est du même avis. « Si le football est fait de moments, sans aucun doute, c'est celui d'Enzo Fernandez. Il doit entrer et ne plus quitter l'équipe de tous les Argentins sur laquelle on a placé plein d'espoirs », peut-on lire dans TyC Sports. Et c'est pareil dans Olé, Clarin et compagnie. Même Lionel Messi l'a encensé : « il est impressionnant. C'est un gamin spectaculaire, très humble, et un joueur très important pour nous ». Ses gestes très affectueux envers son jeune coéquipier après le duel contre le Mexique ne sont d'ailleurs pas passés inaperçus... La balle est donc dans le camp de Scaloni, qui en a aussi dit du bien à plusieurs reprises depuis le début du Mondial. Maintenant, il faut joindre le geste à la parole, et nul doute que dans un pays où le foot se vit de manière aussi passionnelle, la décision d'aligner Fernandez face à la Pologne mercredi soir ne sera pas contestée par l'opinion publique !

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité