Mercato Rennes : l'agent d'Eduardo Camavinga sort du silence

Grand talent de la Ligue 1 appartenant au Stade Rennais, Eduardo Camavinga pourrait, malgré des offres alléchantes, faire une saison supplémentaire en France avant de prendre son envol pour un cador européen. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre son agent, Jonathan Barnett.

Eduardo Camavinga tout sourire avec le Stade Rennais
Eduardo Camavinga tout sourire avec le Stade Rennais ©Maxppp
La suite après cette publicité

« C'est sûr que ça fait plaisir lorsque de grands clubs s'intéressent à vous. Maintenant, ce n'est pas le moment de se concentrer sur ça. » Voilà ce que déclarait Eduardo Camavinga (18 ans), le 9 mai dernier, au sujet de l'intérêt du Bayern Munich, du Real Madrid ou encore du Paris Saint-Germain à son égard. Après un exercice 2019-2020 de haute volée, l'international français (3 sélections, 1 but) avait pris la décision de parfaire son apprentissage du plus haut niveau en restant une année supplémentaire au Stade Rennais, malgré de nombreuses sollicitations. Si les cadors du Vieux Continent ne l'ont pas oublié pour autant, le natif de Miconje (Angola) réalise une saison 2020-2021 de moins bonne qualité.

« On ne va pas se mentir, je dirais que c'est une saison moyenne. Il y a beaucoup de bas, je n'ai pas tout le temps fait ce qu'il fallait », reconnaissait d'ailleurs le jeune milieu de terrain du club breton au micro de Téléfoot il y a peu. Cela ne l'empêche pourtant pas de figurer parmi les nominés de la catégorie meilleur espoir de Ligue 1 pour les Trophées UNFP de la saison 2020-2021, lui qui a disputé 33 matchs de Ligue 1 (1 but, 2 passes décisives) auxquels il faut ajouter 1 offrande offerte en 4 apparitions en Ligue des Champions, une compétition qu'Eduardo Camavinga a découverte cette année avec le Stade Rennais (élimination en phase de poules). Mais voilà, les grosses écuries européennes ne sont pas dupes et sont conscientes que le numéro 10 rennais, dont le contrat en Bretagne court jusqu'en juin 2022, est un talent pur promis à une grosse carrière.

Camavinga peut rejoindre un grand club cet été, mais...

De passage sur SNTV, l'agent d'Eduardo Camavinga, Jonathan Barnett, en a profité pour évoquer l'avenir de son jeune client. Si aucune décision n'a vraisemblablement été prise pour le moment, ce n'est pas les offres qui manquent. « Croyez-moi, nous avons beaucoup d'offres cette année, beaucoup d'offres et de bonnes. Je parle des meilleurs clubs», a ainsi dans un premier temps lancé celui qui gère aussi les intérêts de Gareth Bale, avant de poursuivre. «Il est assez bon (pour jouer pour un club évoluant en Ligue des Champions). Mais nous ne voulons précipiter personne. Je suis un vieil homme et j'ai également appris beaucoup de choses dans le football. Il y a le bon moment pour passer à autre chose et jouer reste la chose la plus importante à son âge. »

S'il a évidemment fait les louanges d'Eduardo Camavinga, Jonathan Barnett a donc aussi tenu à calmer le jeu. « Jouer dans un bon club est agréable pour lui, cela lui permet d'apprendre. C'est peut-être cette année qu'il voudra avoir une année supplémentaire. Il doit parler à sa famille, à son père. Nous allons tous nous asseoir et décider. Nous parlerons également à Rennes et déciderons. Il n'y a pas de précipitation pour lui. Il est probablement le meilleur jeune joueur du monde. Il vient d'avoir 18 ans, il y a environ trois ou quatre semaines. Il est donc plus jeune que tous les autres. Il a déjà été international français, a marqué un but pour la France, bien qu'il ne soit pas un buteur. C'est un talent incroyable. Il pouvait jouer dans n'importe quelle équipe du monde », a-t-il poursuivi, dans des propos relayés par l'Evening Standard. Et de conclure : « il va encore être un grand talent à 19 ans. Ce n'est pas si vieux que ça, 19 ans. » Comme un message passé aux prétendants d'Eduardo Camavinga, pour leur faire comprendre qu'ils devront patienter encore une saison avant de profiter de ses talents ? Le Stade Rennais espère dans ce cas-là prolonger sa pépite, sous peine de la voir partir libre comme le vent en 2022...

Plus d'infos

Commentaires