Ligue des Champions : le PSG commence à sérieusement s’inquiéter

Par Max Franco Sanchez
1 min.
Neymar, le sourire jaune après son expulsion face à Strasbourg @Maxppp

Alors que le duel face au Bayern arrive à grands pas, les pépins physiques de plusieurs joueurs du PSG inquiètent en interne.

Dans moins d’un mois désormais, le 14 février prochain, le PSG accueillera le Bayern Munich pour le match aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. C’est sur cette double confrontation que la saison du club de la capitale risque de se jouer, puisque les Parisiens attendent encore ce graal européen qui peine à arriver. Une élimination serait une nouvelle catastrophe pour l’écurie parisienne.

La suite après cette publicité

Et comme le révèle le quotidien l’Equipe, du côté de Paris, on est plutôt inquiet en ce moment. Bien sûr, sur le papier, le PSG a tout pour faire jeu égal et même surclasser le Bayern, mais la réalité est un peu différente en ce moment. L’état physique de beaucoup de joueurs majeurs de l’équipe de Christophe Galtier inquiète, à environ trois semaines de ce choc face à une équipe munichoise qui connaît d’ailleurs elle aussi quelques soucis de ce côté là.

À lire Naples : Antonio Conte refroidit le PSG pour Khvicha Kvaratskhelia

Neymar inquiète

Le cas Neymar est celui qui préoccupe les Parisiens. Toujours un peu touchée à la cheville, la star de la Canarinha peine à lancer son année 2023. Et les Parisiens savent qu’il faudra un Ney des grands soirs pour venir à bout de l’ogre allemand. Quant à Presnel Kimpembe, cas de figure assez similaire suite à ses pépins au tendon d’Achille. Le défenseur tricolore n’a plus joué depuis novembre.

La suite après cette publicité

Le journal indique également que Mukiele ne devrait pas pouvoir être de la partie contre le champion d’Allemagne. Achraf Hakimi n’a donc pas intérêt à se blesser d’ici là, puisqu’il est le seul joueur de couloir droit disponible actuellement. En revanche, tout indique que Marco Verratti sera là puisqu’il reprendra l’entraînement avec le reste de ses partenaires au cours de la semaine à venir.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité