Nice : Jean-Pierre Rivère annonce la couleur pour le 1er mercato d'hiver version INEOS

Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier, duo de retour à la tête de l'OGC Nice, a donné la tendance pour le mercato d'hiver. Le premier de l'écurie azuréenne en la matière depuis l'arrivée d'INEOS.

INEOS, arrivé tardivement cet été, s'était illustré en offrant presque sur le gong Kasper Dolberg (22 ans) et Adam Ounas (23 ans) à Patrick Vieira. Le coach de l'OGC Nice devrait à nouveau avoir des nouvelles en janvier, grâce à ses nouveaux propriétaires. Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier, les deux décideurs du Gym, l'ont laissé entendre ce lundi dans les colonnes de Nice Matin, même s'ils n'en ont pas trop dit. «L’hiver, c’est un mercato d’ajustement. C’est très compliqué», a confié Rivère avant d'ajouter.

La suite après cette publicité

«Des départs ? Il peut y en avoir, comme des arrivées», a-t-il indiqué, laissant planer le doute sur l'enveloppe niçoise, pour laquelle on évoque 80-100 M€ sur les deux prochaines fenêtres. «On ne commente pas les chiffres. Mais sachant que notre objectif est de jouer des Coupes d’Europe, on essaie de s’y préparer en faisant attention au fair-play financier», a-t-il évoqué. Fournier a ensuite répondu aux premières rumeurs folles parues ces derniers jours.

Un avertissement lancé aux joueurs

«Erling Haaland (Salzbourg) ? Évidemment que non ! Pour attirer un joueur de cette catégorie, il faut passer un cap sportif aussi. Idem pour Julian Draxler (Paris SG) ? Bien sûr. Pour les mêmes raisons», a-t-il lancé. Selon L'Équipe, le milieu du Stade Brestois Ibrahim Diallo (20 ans, sous contrat jusqu'en juin 2023) est une cible plus accessible et évidente, alors que le latéral gauche international danois Riza Durmisi (25 ans) a déjà signé.

Dans le sens des départs (Adrien Tameze souhaite pousser la porte), il devrait là aussi y avoir du mouvement, avec un message présidentiel très clair. «Un train démarre. Des joueurs ont une vraie chance de se retrouver dans ce projet. Certains se donneront la chance de rester dans le train, d’autres resteront à quai. On aura les moyens de les faire descendre du train. Des joueurs, il y en a beaucoup», a-t-il assuré Rivère, totalement soutenu par son directeur sportif. À bon entendeur...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires