Comment Monaco a dribblé la concurrence pour Strahinja Pavlovic

L'AS Monaco aurait bouclé l'arrivée de Strahinja Pavlovic pour cet hiver. La presse serbe dévoile les détails de l'offre qui a convaincu le Partizan de lâcher son talentueux défenseur central au club du Rocher.

Strahinja Pavlovlic, ici balle au pied, première recrue de l'ASM cet hiver
Strahinja Pavlovlic, ici balle au pied, première recrue de l'ASM cet hiver ©Maxppp
La suite après cette publicité

«Strahinja Pavlovic à Monaco, c'est fait». Mozzart Sport, média sportif serbe, assure que l'AS Monaco a bouclé l'arrivée de Strahinja Pavlovic (18 ans), talentueux défenseur central du Partizan Belgrade (28 matches en Super Liga serbe depuis février 2019, 1 but). Le vice-président monégasque Oleg Petrov avouait d'ailleurs un intérêt pour l'axial récemment au micro de RMC Sport. «Je ne ferai pas de commentaire pour le moment. Mais oui, c’est un joueur qui progresse, qui prend de l’expérience et qui est observé par plusieurs clubs. Et Monaco est un de ceux-là», avait-il lâché.

Un joli coup visiblement confirmé pour le club du Rocher puisque l'international Espoirs serbe (4 sélections) était également pisté par la Lazio Rome, le PSV Eindhoven ou encore l'Olympique de Marseille et le Celtic. Mieux, la publication dévoile même les détails de l'offre qui a fait pencher la balance du côté de l'écurie princière. L'ASM a ainsi mis 10 M€ sur la table. Mais ce n'est pas tout.

Divers bonus alléchants

À cette belle indemnité de transfert s'ajoutent divers bonus. Mozzart Sport annonce ainsi que le Partizan percevra 2 M€ de plus si son imposant n° 3 (1m94, 94 kg) dispute 25 matches sous la tunique de l'ASM en 2020. Par ailleurs, si les pensionnaires du Stade Louis II décrochent un billet pour la Ligue des Champions d'ici 2024, ils verseront 1 M€ de plus à l'écurie serbe.

Enfin, Monaco a également concédé 10% sur une future plus-value à la revente. Un package qui fait de cette opération l'une des plus importantes de l'histoire du football serbe. Strahinja Pavlovic débarquera donc, a priori, sur le Rocher début janvier pour renforcer une défense en difficulté depuis le début de la saison (17e arrière-garde de Ligue 1 avec 26 buts encaissés en 16 matches).

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires