Espagne : Álvaro Morata se livre sur sa relation tumultueuse avec le public espagnol

Par Justin Schroeder
1 min.
Morata avec sa sélection @Maxppp

Formé au Real Madrid, Álvaro Morata s’est dirigé par la suite vers le club rival de la capitale espagnole, l’Atlético de Madrid. Depuis, l’attaquant espagnol figure dans le collimateur des supporters merengues et n’échappe pas non plus aux sifflets lorsqu’il représente son équipe nationale. En 2021, il avait d’ailleurs été vivement critiqué et même menacé sur les réseaux sociaux. Sur les antennes de la Cadena Ser, l’Ibère s’est confié sur ce désamour avec le public espagnol et a avoué que cela affectait son quotidien.

La suite après cette publicité

« Souvent, mes enfants, qui ont cinq ans, ne comprennent pas pourquoi il y a des gens qui sont tellement en colère contre leur père. L’été dernier, la chose la plus facile à faire aurait été de quitter l’Atlético. J’avais de meilleures offres financières, de grandes équipes, mais j’ai l’illusion de gagner avec l’Atlético, quand je vois comment les gens réagissent à nos matchs et à nos victoires, cet aspect pèse beaucoup », a-t-il expliqué à la radio espagnole. Dans la suite de l’interview, le numéro 7 de l’Espagne a dévoilé que l’Euro serait certainement son dernier tournoi avec la Roja : « oui certainement. Il y a un moment où il faut se demander si cela vaut la peine d’être à la hauteur de Raúl ou de Torres, ou d’être en bonne santé et heureux. Je joue mieux avec l’équipe nationale quand ce n’est pas en Espagne ». Álvaro Morata est actuellement le 4e meilleur buteur de la sélection avec 35 buts, derrière trois légendes de la Roja : Fernando Torres (38 buts), Raúl (44) et David Villa (59).

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité