Ligue 1 : l'OM domine Rennes et s'empare de la deuxième place

La joie des joueurs de l'OM.
La joie des joueurs de l'OM. ©Maxppp

Avant le choc entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique Lyonnais (ce dimanche à 21h), la sixième journée de Ligue 1 se poursuivait cet après-midi à l'Orange Vélodrome. Devant son public, l'Olympique de Marseille (5e, 10 points) recevait le Stade Rennais (14e, 5 pts). Toujours invaincus (3 victoires, 1 nul), les Phocéens avaient l'occasion de prendre la deuxième place en cas de succès. En face, les Rennais visaient la dixième place. Jorge Sampaoli partait sur un 3-4-3 avec Payet de retour en attaque notamment. Bruno Génésio alignait lui un 4-4-2 avec un duo Laborde-Guirassy devant. Mais avant le spectacle, place à l'émotion sur la Canebière avec un hommage rendu à René Malleville, fervent supporter du club olympien décédé ce dimanche, et un autre pour "Depé", disparu il y a 20 ans. Sur le terrain, les locaux prenaient rapidement les choses en main et Gomis avait du travail avec les tentatives de Gueye (2e) et Dieng (5e). Les Rennais souffraient et les occasions s'enchaînaient puisque Balerdi (9e) et Payet (10e) tentaient également leur chance.

La suite après cette publicité

Face à des Marseillais bien organisés, les visiteurs avaient vraiment du mal à approcher la surface adverse, et les avant-centres rennais étaient esseulés devant. Du coup, l'OM poussait mais la barre transversale sauvait Rennes sur un tir de Guendouzi (30e). Et comme souvent, il y avait beaucoup de passion sur le banc phocéen. Un peu trop même puisqu'Abardonado, l'adjoint de Sampaoli, était exclu alors que le coach recevait lui un avertissement (34e). Mais il fallait attendre la reprise pour voir les filets trembler. Quatre minutes après le retour des vestiaires, Dieng reprenait parfaitement un centre de Lirola pour ouvrir le score (49e, 1-0). Dans un Orange Vélodrome bien bruyant, Payet et ses coéquipiers continuaient leur travail pour aller chercher ce deuxième but si précieux, mais les occasions étaient un peu plus rares. Mais il n'en fallait pas beaucoup à l'OM pour marquer. Sur une ouverture du Luan Peres, Harit, entré en jeu en seconde période, bénéficiait de quelques contres favorables pour tirer du gauche et doubler la mise (72e, 2-0). Le score en restait là. L'OM s'imposait et prenait la deuxième place. Le SRFC passait seizième.

Retrouvez le classement de Ligue 1 ici.

Plus d'infos

Commentaires