Les vérités d'Eduardo Camavinga

Ce jeudi soir, l'équipe de France Espoirs entame la phase de poules de l'Euro face au Danemark. À cette occasion, Eduardo Camavinga, star des Bleuets, s'est confié.

Eduardo Camavinga ici lors de France-Croatie au Stade de France
Eduardo Camavinga ici lors de France-Croatie au Stade de France ©Maxppp
La suite après cette publicité

Eduardo Camavinga est un homme pressé. Après des débuts tonitruants en Ligue 1 sous les couleurs de Rennes, le milieu de terrain a obtenu la nationalité française et a enchaîné avec une sélection. Oui, oui, une seule puisqu'il a ensuite été propulsé avec les A de Didier Deschamps. Le 27 août 2020, il est appelé et entre en jeu avec les Bleus donc face à la Croatie, âgé de 17 ans et 303 jours, il devient le troisième joueur le plus jeune à évoluer avec les Tricolores.

En octobre, il fête sa première sélection contre l'Ukraine et s'offre son premier but ! Appelé ensuite aux rassemblements, il n'est pas de celui de mars puisque Didier Deschamps s'est mis d'accord avec Sylvain Ripoll pour laisser ceux qui peuvent évoluer avec les Espoirs être appelés. C'est donc le cas du Rennais, qui va entamer l'Euro avec les Bleuets ce jeudi soir face au Danemark. Dans Le Parisien du jour, il s'est confié sur son statut et les attentes autour de lui.

Il n'a aucun regret

« Je suis plus attendu, comme après mes débuts avec Rennes finalement. Je vais essayer de faire parler l’expérience que j’ai acquise avec les A pour aider l’équipe », commence-t-il à expliquer au quotidien régional. Mais, pour lui, pas question d'avoir des regrets concernant sa non-convocation avec les A, d'autant que l'Euro des « grands » va aussi arriver cet été. S'il était appelé par Deschamps, il manquerait ainsi la phase à éliminations des Espoirs.

« Pas de regret. Je vais disputer une grande compétition. Ma première en équipe de France. Il faut positiver, je suis heureux d’être ici. Matteo (Guendouzi, ndlr) et "Jorko" (Ikoné, ndlr)) ont déjà vécu cette situation en quittant les A pour revenir en Espoirs. On est tous concentrés, avec le même objectif : se qualifier pour les quarts de finale au mois de mai », a-t-il ajouté. Sylvain Ripoll peut donc se frotter les mains et espérer beaucoup pour cette compétition.

Plus d'infos

Commentaires