Olympique de Marseille : Jorge Sampaoli n'a pas peur de faire des déçus

Maintenant sa confiance dans un groupe réduit lors des derniers matches et alors que l'effectif de l'OM est conséquent, Jorge Sampaoli a sûrement fait des mécontents. Le technicien argentin a tenu à faire le point sur ses décisions en conférence de presse.

Jorge Sampaoli dirige ses hommes contre la Lazio
Jorge Sampaoli dirige ses hommes contre la Lazio ©Maxppp
La suite après cette publicité

Solide, mais incapable de gagner contre la Lazio (0-0) puis contre le Paris Saint-Germain (0-0), l'Olympique de Marseille livre un bilan contrasté de sa dernière semaine de compétition. Cela aurait pu être bien pire, mais on aurait pu avoir mieux. Deux rencontres où il a maintenu sa confiance aux mêmes hommes dans un 4-2-3-1 modulable en 3-4-3. Ainsi lors de ces deux matches, Pau Lopez a débuté dans les buts devant Valentin Rongier, William Saliba, Duje Caleta-Car et Luan Peres. Le double pivot était assuré par Mattéo Guendouzi et Boubacar Kamara. Enfin Arkadiusz Milik seul en pointe était soutenu par Pol Lirola, Dimitry Payet et Cengiz Ünder.

S'il a laissé sur le banc des joueurs comme Alvaro Gonzalez, Leonardo Balerdi, Amine Harit, Gerson ou encore Pap Gueye, Jorge Sampaoli, présent ce mardi en conférence de presse avant la rencontre entre Nice et Marseille à Troyes ce mercredi (21h), n'en démord pas. La rotation c'est bien, mais le plus important, c'est le résultat pour l'Argentin : «le plus important, c'est de mettre une équipe qui est capable de gagner. Tout ce qui a à voir avec la gestion, ça passe au second plan. Si je veux être gentil et contenter tout le monde, je mets aussi en risque le résultat. On veut que tout le monde soit prêt et qu'il y ait une concurrence saine, mais ce sont les meilleurs joueurs, au niveau physique et mental, qui joueront ce match. Mes intentions sont toujours les mêmes. Je travaille toujours pour gagner.»

À la recherche d'une harmonie

Tranchant dans le vif et estimant que c'est avec ce onze qu'il pouvait réaliser les meilleures performances contre la Lazio et le PSG, l'ancien sélectionneur de l'Argentine et du Chili a appuyé ses propos. Selon lui, maintenir une continuité était important dans le processus de progression des Phocéens : «personnellement je ne suis pas assez près du vestiaire pour vraiment savoir comment sont les joueurs qui ne jouent pas. Tout le monde veut jouer, on veut des relations sur le terrain dans un groupe neuf et jeune. C'est pour ça qu'on a donné une continuité à ce onze.»

«On cherche une harmonie sur le terrain. Ce onze a été bon contre la Lazio et l'a répété contre le PSG. C'est important pour nous de gagner et de remonter au classement. On y va en voulant gagner ce match» a ainsi poursuivi l'ancien coach de Séville. Passé avant lui en conférence de presse, Pape Gueye, qui fait partie des sacrifiés, a accepté positivement cette situation et a répondu avec l'envie de faire de son mieux : «on est des compétiteurs, bien sûr qu’on veut jouer. Après, ce n’est pas nous qui décidons, c’est le coach. Ce sont ses choix, il faut les respecter. Il y a de la concurrence dans chaque club, encore plus ici à Marseille. La concurrence fait avancer chaque joueur. Il y a 11 joueurs, on ne peut pas tous jouer. Chaque individu voit comment il prend la concurrence.» Tout doucement l'OM se dessine et Jorge Sampaoli n'est pas là pour faire des cadeaux.

Le classement de la Ligue 1

Plus d'infos

Commentaires