Un flop à 55 M€ veut claquer la porte du FC Barcelone

Par Matthieu Margueritte
2 min.
FC Barcelone @Maxppp

Arrivé en Catalogne durant l’hiver 2022, Ferran Torres a eu du mal à s’imposer comme un titulaire chez les Blaugranas. Cette saison, c’est encore pire.

«Quand j’ai voulu signer au Barça, Pep m’a dit : Barça ? Je ne peux tout simplement pas te dire non. C’est mon Barça. Mon Barça. Tant que les clubs sont d’accord, vous pouvez partir». Récemment, Ferran Torres (23 ans) expliquait que Pep Guardiola, son ancien coach à Manchester City, l’avait poussé à signer au FC Barcelone. Aujourd’hui, vu le rendement de l’attaquant espagnol chez les Citizens (28 matches de PL, 9 buts) et chez les Blaugranas (19 buts, 11 assists en 90 matches), on peut se demander si Guardiola avait flairé le flop à venir.

La suite après cette publicité

Transféré au Barça en échange de 55 M€, Ferran Torres a rapidement été critiqué pour son faible rendement offensif. Obligé de vendre massivement et de trouver de nombreux leviers économiques pour recruter, le Barça avait déjà imaginé se séparer de l’ancien Skyblue l’été dernier. Refus de l’intéressé, dont le contrat court jusqu’en 2027. Plus tard, le 11 octobre dernier, l’international espagnol (40 sélections, 18 buts) annonçait d’ailleurs son envie de tout cartonner en Catalogne.

À lire FC Barcelone, Sénégal : Mika Faye, la nouvelle pépite montante de la Masia

Ferran Torres lassé de son statut de remplaçant

«Dans un club comme Barcelone, c’est très compliqué. Vous êtes obligé de gagner chaque match et en plus de bien jouer. Bien souvent, vous ne pouvez pas tout obtenir. La discipline est essentielle pour moi car elle évite de s’écarter du chemin et les résultats arrivent. Cet été, je pense que certains m’ont mis à la porte plus que je ne l’étais réellement. Je ne veux pas dire qui… mais je suis clair sur le fait que je veux réussir au Barça. C’est un club très important pour moi car dès le premier jour, on m’a donné confiance et je suis capable de réussir ici».

La suite après cette publicité

Aujourd’hui, la situation n’a pas vraiment évolué en sa faveur. Malgré le soutien public de Xavi, AS affirme qu’un départ de Ferran Torres à court (cet hiver) ou moyen terme (l’été prochain) a de fortes chances de se produire. Pire, le joueur lui-même souhaiterait claquer la porte du Barça. Pour expliquer ce constat, le quotidien espagnol explique que les relations entre l’agent du joueur et les dirigeants blaugranas ne sont pas bonnes, surtout depuis le départ de Mateu Alemany. Enfin, la future arrivée de Vitor Roque et le statut de remplaçant de Torres derrière Robert Lewabdowski, Raphinha et João Félix ont fini par convaincre l’ancien Valencian de plier bagage.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité