Mohamed Lamine Ouattara : «c'est un grand rêve de jouer en Europe, surtout en France»

Mohamed Lamine Ouattara terrorise les défenses au Burkina Faso. Convoqué récemment avec les Étalons, le serial buteur rêve de faire le grand saut vers l'Europe.

Mohamed Ouattara, sous les couleurs de l'AS Sonabel
Mohamed Ouattara, sous les couleurs de l'AS Sonabel ©Maxppp
La suite après cette publicité

Il est la sensation du moment au Burkina Faso. Mohamed Lamine Ouattara (22 ans) affole les compteurs. En 19 apparitions dans le championnat local cette saison, l'attaquant de l'AS Sonabel compte 15 réalisations et 4 passes décisives. Une réussite qu'il explique par son travail acharné et l'énorme confiance que lui accorde son club.

«Je travaille beaucoup individuellement sur la finition. Quand je suis sur le terrain, j’ai la grinta, je ne lâche rien. Je n’aime pas perdre. Collectivement aussi, on travaille bien. On s’entend bien sur le terrain avec mes partenaires. Ils comptent sur moi en tant qu’attaquant et je compte sur eux aussi. Ça me permet aussi de donner le meilleur de moi-même», nous a-t-il confié, désireux de marquer l'histoire.

«Je n’ai pas un objectif de buts précis en tête. Si je dois faire la passe à un partenaire mieux placé, je la ferai sans problème. L’essentiel pour moi, c’est que Sonabel gagne. Mon souhait, ce serait d'atteindre la barre des 20 buts, ce n’est encore jamais arrivé en championnat burkinabé, alors j’aimerais bien y parvenir. Je suis bien parti, je vais continuer à travailler dur», nous a expliqué celui qui s'inspire de Didier Drogba, Samuel Eto'o, Robert Lewandowski et Bertrand Traoré.

L'Europe en ligne de mire

Un record avant le grand saut, voilà ce que ce buteur complet désire. «De grands clubs en Afrique m’ont sollicité mais je me dis que je ne veux pas m’arrêter là. Si eux sont venus me solliciter, pourquoi de grandes écuries en Europe ne viendraient pas. Ça me met une pression, ça me donne envie de travailler encore plus pour recevoir des offres encore plus belles», nous a-t-il glissé, avouant son penchant pour la France, où Sochaux et Bordeaux ont un œil sur lui selon les médias locaux.

«C’est un grand rêve de jouer en Europe, surtout en France, c’est un championnat de très haut niveau», nous a-t-il avoué, débordant également d'ambitions pour les Étalons avec qui il vient de passer la dernière trêve internationale, sans toutefois entrer en jeu. «C'était une très belle expérience d'être en sélection, de m'entraîner avec ces grands joueurs. J'ai reçu un accueil très chaleureux de mes grands frères et de mon idole Bertrand Traoré», nous a-t-il indiqué avant de poursuivre.

«Ils m'ont tous mis très à l’aise, cela m'a permis de connaître de nouvelles expériences, d’élever mon niveau. C’est un rêve. Maintenant, je vais travailler encore plus dur pour atteindre mon objectif : jouer en Europe, dans un grand club, gagner des trophées. Avec ma sélection aussi. On s’est qualifié pour la CAN au Cameroun, maintenant, on va essayer de se qualifier pour le Mondial 2022 au Qatar (le Burkina Faso est dans le groupe de l'Algérie, du Niger et de Djibouti)», a-t-il conclu. Sacré programme !

Plus d'infos

Commentaires