PSG : le retour catastrophique de Neymar

Pour son grand retour en tant que titulaire, Neymar s'est loupé dans les grandes largeurs face au LOSC. Imprécis face au but, il est allé au bout du gâchis en se faisant expulser en fin de rencontre, issue presque attendue tant son agacement montait au fil des minutes...

Neymar avec le PSG en Ligue 1
Neymar avec le PSG en Ligue 1 ©Maxppp
La suite après cette publicité

Apprendra-t-il un jour ? L'expulsion de Neymar en fin de match laissera un goût amer aux supporters parisiens et peut-être aussi à la direction du club de la capitale. Une nouvelle fois, le Brésilien a craqué, trahi par ses nerfs, rempli d'une frustration qu'il ne parvient pas à évacuer. Pourquoi se précipiter de la sorte sur Tiago Djalo alors qu'il reste une poignée de minutes à jouer et qu'il est déjà averti ? Pour sa défense, on rappellera tout de même que sur ses deux cartons jaunes, Neymar subit une faute, de Benjamin André, puis de Tiago Djalo. Cela n'est toutefois pas suffisant pour excuser son attitude.

On le disait requinqué et remonté à bloc après cette trêve internationale sans voyage au Brésil en raison du report des rencontres dans cette zone du monde. C'est pourtant le même Neymar des mauvais jours qu'on a retrouvé au Parc des Princes. L'entame de match semblait bonne, avec une première volée acrobatique et une bonne passe en profondeur pour Mbappé. Et puis la bonne organisation lilloise, la difficulté à trouver de l'espace et quelques passes mal dosées ont peu à peu déréglé le Brésilien, qui a commencé à s'agacer. Auprès de ses partenaires d'abord, puis des adversaires ensuite. Sa prise de bec avec André lui coûte un jaune, qui aurait même pu valoir plus si le milieu de terrain en avait rajouté. Il aurait pu remettre le PSG sur les rails mais ne cadrait pas sa tête sur un bon centre de Marquinhos (70e), tout comme il expédiait un deuxième coup-franc bien placé bien au-dessus.

Jusque dans le tunnel des vestiaires

Et il y a donc eu cette fin de match en eau de boudin, avec un nouveau geste d'énervement. Qui s'est poursuivi en dehors du terrain puisque le Brésilien était prêt à en venir aux mains avec Tiago Djalo... Des images terribles qui montrent qu'il n'arrive toujours pas à surmonter sa frustration, malgré ses expériences récentes. Lui qui avait besoin de rythme après près de deux mois d'absence ne jouera donc pas, a minima, contre Strasbourg, le match de Ligue 1 coincé entre la double confrontation face au Bayern.

Interrogé en conférence de presse sur son joueur, Mauricio Pochettino a esquivé cette question en maniant une nouvelle fois la langue de bois. Tout juste a-t-il concédé à parler de la gestion des émotions, mais sans citer Neymar. « C'est quelque chose de très important dans le football et dans la vie. Ce n'est pas seulement qu'on veut parler de la gestion des émotions, c'est une chose où il y a une évolution. Les résultats se verront peut-être à plus longue échéance. Il y a plein de choses qu'on essaie d'optimiser dès le départ pour être meilleur chaque jour. » On repassera pour un rappel à l'ordre à l'encontre du Brésilien, déjà expulsé à 4 reprises depuis qu'il est au PSG, qui compte seulement 10 titularisations cette saison en Ligue 1, à 7 journées du terme, entre ses blessures et ses suspensions.

Plus d'infos

Commentaires