Allemagne, Bayern : le cas Serge Gnabry inquiète terriblement

Peu en vue en club et en sélection allemande, Serge Gnabry a perdu de sa superbe. Malgré une entame de saison prometteuse, l'ailier de 27 ans est dans le dur et on commence à s'inquiéter pour lui en Bavière...

Serge Gnabry sous les couleurs du Bayern Munich
Serge Gnabry sous les couleurs du Bayern Munich ©Maxppp
La suite après cette publicité

Plus confidentielle que le dossier Robert Lewandowski qui a animé le mercato du Bayern Munich jusqu'à son départ au FC Barcelone, la prolongation de Serge Gnabry a cristallisé les attentions cet été. Arrivant à un an de la fin de son contrat, l'ailier allemand de 27 ans a jeté des doutes sur son avenir en glissant un appel du pied au Real Madrid lors d'une interview pour GQ en compagnie de son ancien coéquipier David Alaba : «j’irais directement au Bernabéu et je regarderais tout de près. Malheureusement, je n’y ai pas encore joué. Après ça, je passerais forcément du temps dans la ville et j’essaierais d’explorer les plus beaux coins.» Dix jours plus tard et alors que les chances de le voir prolonger déclinaient, Serge Gnabry a finalement décidé de signer un nouveau contre de trois ans, jusqu'en juin 2026.

«J’ai beaucoup réfléchi à ce que je voulais en tant que joueur pour les prochaines années – et je suis arrivé à la conclusion : je veux rester au FC Bayern, tout gagner ici à nouveau et vivre quelque chose – surtout célébrer à nouveau le titre de la Ligue des Champions, mais cette fois avec nos fans. C’est spécial parce que je peux jouer avec mes amis au plus haut niveau. Dans un autre club, je ne le vivrais certainement pas de cette façon. Je veux revivre de grands moments ici – et pas ailleurs. La soif de grands titres ne disparaît pas» expliquait-il d'ailleurs très ambitieux juste après avoir paraphé son contrat. C'est d'ailleurs tambours battants qu'il démarrait la saison avec 1 but et 1 passe décisive contre le RB Leipzig (5-3) et le même bilan contre l'Eintracht Francfort (6-1). Placé dans l'axe de l'attaque auprès de Sadio Mané, l'ancien d'Arsenal avait trouvé son rythme dans le 4-2-2-2 de Julian Nagelsmann mais à l'image des Bavarois depuis début septembre, il marque le pas.

Le Bayern Munich est inquiet ...

Sorti du onze bavarois depuis quelques matches, il n'a connu que 5 titularisations cette saison en 11 matches avec le Rekordmeister et le retour du 4-2-3-1 l'a fragilisé. Voulant exploiter au mieux Jamal Musiala qui réalise un début de saison canon tout comme Leroy Sané qui est intéressant et alors qu'il faut aussi trouver une place pour Thomas Müller, Julian Nagelsmann a sacrifié le natif de Stuttgart depuis quelques semaines. Le retour imminent de Kingsley Coman jette le doute sur l'avenir de Serge Gnabry dont les prestations sont jugées insuffisantes. Selon Sport 1, le Bayern Munich est plutôt inquiet de la forme actuelle du joueur, mais aussi du niveau qu'il affichait la saison dernière malgré des statistiques honorables (17 buts et 9 offrandes en 45 matches). Car oui le problème avec Serge Gnabry est avant tout dans sa consistance sur le terrain plus que son apport comptable, qui reste tout à fait honnête.

Le média allemand explique néanmoins que le problème est sportif et ne tient pas de sa relation avec ses coéquipiers ou Julian Nagelsmann, qui est très bonne. Il reste néanmoins déçu de ne pas avoir eu un temps de jeu adéquat surtout qu'il avait un concurrent en moins puisque Kingsley Coman était sur le flanc. Sa situation touche également la sélection où il sort d'un rassemblement de septembre très compliqué. Titulaire contre la Hongrie lors d'une défaite 1-0, il a été sorti à la pause après un premier acte totalement manqué.« La première période était vraiment mauvaise. On était passifs et on jouait sans confiance. La seconde période était bonne, mais on a eu beaucoup trop peu d'occasions pour marquer. La défaite nous a ouvert les yeux, l'équipe a eu une piqûre de rappel», expliquait notamment le sélectionneur Hansi Flick. Ce dernier a mis Serge Gnabry sur le banc contre l'Angleterre (3-3) et son entrée en jeu a été plutôt anecdotique. Contesté en club et en sélection, Serge Gnabry est dans une situation particulièrement délicate. Capable d'être en état de grâce sur certaines périodes, l'ailier allemand va vite devoir relever la tête à moins de deux mois du Mondial et alors qu'il a été doublé par la concurrence en club ...

Plus d'infos

Commentaires