L'invraisemblable crise qui secoue la sélection du Danemark !

Suite à un conflit ouvert avec les joueurs pour des questions de sponsors, le Danemark a décidé d'appeler des joueurs de troisième et quatrième division ainsi que des internationaux de futsal pour affronter la Slovaquie et le Pays de Galles.

Le Danemark de Christian Eriksen s'offre une sacrée crise !
Le Danemark de Christian Eriksen s'offre une sacrée crise ! ©Maxppp

«Une farce totale de football». Ekstra Bladet n'y va pas de main morte en une ce mercredi. Le quotidien danois utilise des mots forts pour décrire la situation dans laquelle se trouve sa sélection, huitième de finaliste du dernier Mondial en Russie. Engluée dans un conflit avec les joueurs au sujet d'un contrat de sponsoring jugé trop rigide par ces derniers (ils ne peuvent afficher leur sponsor personnel s'il est différent de celui de la sélection), la Fédération Danoise a tranché dans le vif et décidé, face à l'inflexibilité des internationaux habituels, de convoquer 24 nouveaux joueurs pour la rencontre amicale contre la Slovaquie ce mercredi.

La suite après cette publicité

Pas de Christian Eriksen, Nicklas Bendtner, Youssouf Poulsen ou Kasper Schmeichel dans cette liste donc, mais des joueurs de troisième voire même de quatrième division ! Mieux, des internationaux de futsal ont même été convoqués pour bâtir cette sélection. Une décision assumée. «Nous devons présenter une équipe lors des deux matches internationaux pour éviter des millions d’amendes et une éventuelle exclusion de l’équipe nationale pendant plusieurs années», a déclaré Kim Hallberg, dirigeant de la fédération locale, dans un communiqué officiel.

Des joueurs de troisième et quatrième division appelés !

Un sélectionneur intérimaire - Age Hareide étant solidaire de ses ouailles - a également été nommé : le champion d'Europe 1992 John Faxe Jensen. Sa mission sera de limiter les dégâts pour une sélection pointant la 9e position du classement FIFA. « Au nom de DBU et du football danois, je suis heureux que John Faxe Jensen ait assumé la tâche difficile d’être entraîneur dans les deux matches», a lancé Hallberg. Le pompier de service, lui, regrette les circonstances, mais veut tout donner pour représenter les couleurs du pays.

« Je ne vois que des perdants dans ce conflit et le football danois est celui qui y perd le plus. Si j'ai dit oui pour aider ici, c'est parce que je ressens quelque chose de très fort pour l'équipe nationale en tant qu'institution, et parce que je crois que la chose la plus importante, cependant, doit être que les matches soient joués malgré tout », a conclu Jensen. Gérer les affaires courantes avant de régler le conflit en somme. Car l'avenir et l'image de la sélection sont en jeu...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires