OM : la très sale soirée de Boubacar Kamara et William Saliba

Soyons honnêtes, les joueurs de l'Olympique de Marseille sont passés à côté de leur rendez-vous en terres turques. Boubacar Kamara, capitaine d'un soir, et William Saliba, le plus solide, depuis le début de la saison, sont passés à côté.

Saliba se jette, en vain, contre le Galatasaray
Saliba se jette, en vain, contre le Galatasaray ©Maxppp
La suite après cette publicité

Depuis le début de la saison, du côté défensif, deux hommes font plutôt l'unanimité à l'Olympique de Marseille : Boubacar Kamara et William Saliba. Le premier était aligné jeudi soir au milieu de terrain et avait le brassard, lors du match contre Galatasaray en Ligue Europa. Le second, lui, était positionné central droit d'une surprenante défense à quatre, pas franchement dans les habitudes de Jorge Sampaoli.

Evidemment, nul besoin de préciser qu'ils étaient attendus dans ce match très tendu contre le club turc où l'OM, en l'emportant au Nef Stadyum, aurait encore son destin entre ses pieds pour se qualifier pour la suite de la Ligue Europa. Vous l'aurez compris au titre, l'OM a perdu (2-4). Et dans les grandes largesses, les deux hommes susmentionnés sont passés à côté.

En conférence de presse, Jorge Sampaoli a admis quelques erreurs de jeunesse : « évidemment la pression était très forte, on savait qu'on allait avoir ce genre d'ambiance. Nous sommes l'OM, on devait affronter cette ambiance. Le groupe est jeune et on a fait quelques erreurs. » Des erreurs de jeunesse ? Et pas qu'un peu malheureusement.

Saliba ne prend pas sa revanche après Rome

Les deux premières pertes de balles du minot de la Soude ont coûté cher. La première se termine par une barre transversale, la seconde, malheureusement, par l'ouverture du score (12e). Mais, ce n'est pas que ça. Il nous est apparu lent, emprunté et surtout absent sur la quasi-totalité des duels. Saliba, cela a été encore pire, malheureusement aussi...

Le défenseur central français avait déjà été dans une passe très compliquée contre la Lazio Rome ou au moins un des deux buts était pour lui. Il l'avait d'ailleurs admis en conférence de presse. Ce jeudi soir... Il perd la balle assez bêtement sur le troisième but, celui qui scella les espoirs de l'OM et il se fait prendre comme un défenseur inexpérimenté, ce qu'il n'est plus vraiment, dans son dos par Ryan Babel. Une soirée très compliquée pour les deux hommes, qui auront l'occasion de se racheter, dès dimanche, contre Troyes en Ligue 1.

Plus d'infos

Commentaires