Qatar, PSG : les lourdes accusations du clan Mbappé

Par Dahbia Hattabi
2 min.
Nasser Al-Khelaïfi et Kylian Mbappé @Maxppp

Depuis l’annonce de son départ en interne, Kylian Mbappé reçoit un traitement particulier de la part de Luis Enrique. Ce qui crispe le joueur, qui estime que les ordres viennent de plus haut selon la presse espagnole.

Ce soir, le Paris Saint-Germain va affronter le Stade Rennais en 1/2 finale de la Coupe de France. Une rencontre que Kylian Mbappé (25 ans) devrait débuter. Forcément, l’attitude du Français va être scrutée de très près après sa sortie polémique lors du Classique face à l’OM dimanche dernier. Si Luis Enrique a indiqué que le joueur ne l’a pas insulté, KM7 a bien boudé au moment de son remplacement à la 64e minute. Son post énigmatique sur Instagram a aussi questionné. Et pas qu’en France. En Espagne, pays où il va poser ses valises cet été, son comportement a fait couler de l’encre.

La suite après cette publicité

C’était encore le cas hier soir. Le cas Mbappé a été évoqué en long, en large et en travers lors de l’émission El Chiringuito de Jugonés. Il a notamment été question du traitement du capitaine des Bleus par Luis Enrique, qui n’hésite plus à le faire sortir et à s’en passer. Le présentateur, Josep Pedrerol, qui est très proche du Real Madrid, a indiqué qu’au sein de la Casa Blanca on est ravi de la gestion de KM7 par le coach espagnol. Ce dernier dose les apparitions du Bondynois, aussi et surtout pour trouver des automatismes sans lui pour préparer l’an prochain. Madrid est donc enchanté, puisque cela limite le risque de blessure et un enchaînement de matches trop important pour le joueur.

À lire PSG : les mots puissants de Nasser Al-Khelaïfi aux joueurs

Des ordres venus de la direction du PSG ?

Malgré tout, les journalistes d’El Chiringuito se demandent comment l’attaquant né en 98 va vivre cette situation jusqu’à la fin de la saison. Il paraît frustré et il pourrait être perturbé si cela continue ainsi. Ce qui sera visiblement le cas puisque l’Asturien n’a pas l’intention de changer ses méthodes, lui qui veut asseoir son autorité et montrer qu’il est le boss du vestiaire. Il avait d’ailleurs agi ainsi avec Sergio Ramos lorsqu’il était sur le banc de la Roja, rappelle l’émission. De plus, à Paris, il a la confiance de sa direction, notamment de Luis Campos (conseiller football) et du président Nasser Al-Khelaïfi, qui est très content de son travail.

La suite après cette publicité

Idem du côté de Doha. D’ailleurs, Edu Aguirre, journaliste pour El Chiringuito, a indiqué au sujet de la gestion de KM7 : «Luis Enrique ne va pas affronter le Qatar pour humilier Mbappé. Kylian pense que ce sont des ordres du club.» Ainsi, le footballeur tricolore pense que les consignes concernant son cas et notamment son temps de jeu viennent de plus haut au sein du club. On lui ferait payer sa décision. Ce qui est sûr, c’est que le principal intéressé vit très mal ce qui lui arrive en ce moment selon le média espagnol. Cela va dans le sens de ce qui est dit en France à son sujet depuis quelques jours. Mbappé aura l’occasion de répondre ce soir sur le terrain, avec un langage qu’il maîtrise parfaitement.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité