Palmeiras : la gestion d’Endrick a de quoi faire trembler le Real Madrid

Par Josué Cassé
3 min.
Endrick sous le maillot de Palmeiras @Maxppp

Futur joueur du Real Madrid, Endrick, qui fêtera ses 18 ans le 21 juillet prochain, est toujours prêté par les Merengues à Palmeiras jusqu’à cette date. En attendant l’arrivée de la pépite auriverde dans la capitale espagnole, la gestion de son cas au Brésil a de quoi interpeller…

Alors que tous les yeux sont braqués sur l’arrivée prochaine de Kylian Mbappé au Real Madrid, on en oublierait presque que les Merengues ont également mis la main sur Endrick, aujourd’hui considéré comme l’un des talents les plus prometteurs de sa génération. Âgé de 17 ans seulement, l’attaquant brésilien n’a pas tardé à taper dans l’oeil des différents cadors européens grâce à ses performances scintillantes sous le maillot de Palmeiras mais l’actuel leader de Liga a finalement trouvé les mots justes pour doubler la concurrence. Technique, rapide, inarrêtable sur les premiers appuis, le gamin de Taguatinga aura ainsi l’occasion de confirmer tous les espoirs placés en lui sous la tunique madrilène. Pour l’heure et en attendant que ce dernier atteigne la majorité, le gaucher d’1m73 fait le bonheur du Verdao. Enfin le bonheur…

La suite après cette publicité

Champion du Brésil avec son club formateur et international brésilien (2 capes), Endrick connaît, en effet, un coup de mou certain depuis le début de l’année civile. Absent lors des sept premières journées du championnat, celui qui disputait le tournoi pré-olympique de la CONMEBOL avec la Seleção (2 buts et 1 passe décisive en 7 matches) a fait son retour sous le maillot de Palmeiras. Buteur lors du nul (2-2) décroché face aux Corinthians, le numéro 9 est par ailleurs resté muet face à São Bernardo, Mirassol-SP, Portuguesa mais également dans la nuit de dimanche à lundi sur la pelouse de São Paulo (1-1). Plus que l’actuelle disette traversée par Endrick, c’est la gestion de son cas qui interpelle.

À lire Real Madrid : la promesse de Carlo Ancelotti à Arda Güler

Un positionnement étonnant…

Lors du derby disputé contre Sao Paulo à Morumbi, Abel Ferreira, le coach de Palmeiras, a ainsi décidé d’aligner son jeune buteur dans un rôle de… latéral droit. Logiquement peu à l’aise avec cette position inédite, le futur merengue a vécu un premier acte très délicat. Jamais trouvé aux abords de la surface adverse, il s’est alors contenté de défendre avec plus ou moins de réussite. Mené à la pause, Palmeiras a finalement profité de l’ajustement tactique opéré par Ferreira pour revenir dans cette rencontre par l’intermédiaire de Raphael Veiga, sur penalty. Plus avancé sur le terrain, Endrick n’a cependant pas su tirer son épingle du jeu. En difficulté dans le duel, pris par le pressing adverse et souvent bien contrôlé sur ses démarrages, il n’a alors touché que 35 ballons (15 perdus).

La suite après cette publicité

Une soirée compliquée à l’image de ses récentes sorties où il a souvent été baladé entre son poste d’avant-centre et celui d’ailier droit… Une chose est sûre, la dynamique actuelle du crack brésilien ne devrait pas pleinement rassurer le Real Madrid. De son côté, Endrick peut lui toujours se consoler avec sa nouvelle convocation en sélection nationale. Déjà appelé en novembre dernier par Fernando Diniz, il a cette fois-ci bénéficié de la confiance de Dorival Junior, nouvel homme fort de la Seleção, qui a décidé de l’intégrer dans sa liste pour disputer les deux prochains matches amicaux du Brésil, le 23 mars à Wembley contre l’Angleterre puis trois plus tard contre l’Espagne au Santiago Bernabéu, futur jardin de l’intéressé.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité