Ligue 1 : le PSG s'impose avant Manchester City, soirée catastrophique pour l'OL

Avant de retrouver la Ligue des Champions et Manchester City, Paris s'est tranquillement imposé contre Montpellier et s'offre un huitième succès en huit rencontres (2-0). Dans l'autre rencontre de la soirée, l'OL a concédé le match nul au terme d'un match très compliqué (1-1).

Idrissa Gana Gueye célèbre son but.
Idrissa Gana Gueye célèbre son but. ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le Paris Saint-Germain poursuit sa belle série. Avant son premier choc en Ligue des Champions contre Manchester City, mardi prochain, les Parisiens devaient garder confiance et s'imposer contre Montpellier dans le cadre de la 8e journée de Ligue 1. Privé de Messi, Pochettino alignait un trio Neymar-Mbappé-Di Maria en attaque, Gueye-Paredes-Herrera au milieu de terrain et une défense Hakimi-Marquinhos-Kimpembe-Diallo avec Navas dans les cages.

Rapidement, les Parisiens mettaient une grosse pression sur la cage d'Omlin. Après deux occasions loupées de Neymar et Mbappé (4e, 5e), Gueye ouvrait le score d'une lourde frappe en pleine lucarne, servi en retrait par Di Maria (1-0, 14e). Mais le PSG peinait à faire le break, malgré une transversale trouvée par Herrera (42e) et une frappe de Neymar déviée par Omlin (45e+1).

Et le scénario aura été similaire en seconde période. Toujours sous la pression parisienne, le MHSC ne parvenait pas à sortir le ballon, mais pouvait souffler devant les nombreuses occasions franciliennes manquées. Gueye manquait le doublé (58e), juste avant que Cozza ne soit tout proche de détourner un ballon de Neymar contre son camp (59e). Le Brésilien aura d'ailleurs manqué beaucoup d'occasions en fin de match (66e, 72e). Mais finalement, Paris est parvenu à faire le break grâce à Draxler, après une faute de main d'Omlin (2-0, 89e). Solide, le PSG s'est offert un 8e succès avant de retrouver la Ligue des Champions et reste largement en tête de la Ligue 1. Montpellier reste à la 11e place.

Soirée cauchemardesque pour l'OL

La soirée aura en revanche été plus compliquée pour l'Olympique Lyonnais. Toujours en quête de retrouver le podium, les Gones recevaient Lorient et devaient composer sans Dembélé et Gusto, forfaits. Peter Bosz reconduisait un 4-3-3 avec le retour de Dubois sur le flanc droit, avec Boateng, Denayer et Emerson. Guimaraes, Caqueret et Shaqiri composaient le milieu derrière un trio d'attaque Toko Ekambi-Aouar-Paqueta. Et après un début de match timide, la première période a tourné au drame.

Après un léger contact avec Le Fée sur une contre-attaque lorientaise, Emerson a été expulsé (16e). Un fait de jeu qui a provoqué la colère des Lyonnais, mais l'arbitre n'a pas souhaité revenir sur sa décision. Sur le coup-franc suivant l'action, Laurienté transformait parfaitement et ne laissait aucune chance à Lopes (1-0, 20e). Un scénario catastrophique, d'autant plus que Denayer a été blessé et était contraint de quitter la pelouse après l'ouverture du score.

Il aura fallu attendre la seconde période pour voir l'OL se réveiller. Slimani, entré à la pause, pouvait servir Toko Ekambi en retrait. Le Camerounais égalisait pour l'OL, sous les yeux d'un Bosz soulagé (1-1, 51e). Mais après une fin de rencontre animée et un but refusé à Paqueta dans les derniers instants (90e+5), l'OL concède le nul sur sa pelouse avant de retrouver Brondby en Ligue Europa. Les Gones peuvent avoir quelques regrets alors que les Merlus grimpent provisoirement à la 4e place.

Le classement de la Ligue 1

Plus d'infos

Commentaires