La France met la pression à Kylian Mbappé, l’arbitre d’Angleterre-Pays-Bas fait scandale

Par Antoine Grasland
3 min.
La revue de presse 9 juillet 2024 @Maxppp

La France attend Kylian Mbappé au tournant, Jude Bellingham craint l’arbitre de la demi-finale entre l’Angleterre et les Pays-Bas et l’AC Milan passe à l’action pour Álvaro Morata, retrouvez dans votre revue de presse Foot Mercato les dernières informations de la presse sportive européenne.

«Mbappé va-t-il enfin se réveiller ?»

Les Bleus affrontent l’Espagne, ce soir à 21h, pour une place en finale de l’Euro 2024 ! L’excitation est à son comble avant ce choc. Une opposition de style entre deux équipes qui peuvent remporter la compétition. Ce matin, le journal L’Équipe reprend le slogan du moment avec un clin d’œil politique, mais surtout historique par rapport à notre adversaire du soir : «No pasarán», que l’on peut traduire par : «Ils ne passeront pas». «Pour accéder à la finale, les Bleus devront résister à l’Espagne, l’équipe la plus séduisante de l’Euro. Ils compteront de nouveau sur leur intraitable défense, qui n’a encaissé qu’un seul but dans la compétition. Ils vont peut-être même, enfin, inscrire un but dans le jeu.» Pour la Provence, «les Bleus veulent continuer de rêver face à l’Espagne.» Globalement, c’est toute la France qui s’emballe pour cette demi-finale et veut voir les Bleus se qualifier. Pour La Montagne, l’équipe de France a «un but à atteindre» ! D’ailleurs, la presse locale commence à mettre la pression à son joueur vedette, Kylian Mbappé. La star française est attendue au tournant. Le Parisien se demande si «Mbappé va-t-il enfin se réveiller ?» Le Télégramme va plus loin et placarde que «toute la France l’attend» ! Bref, Kylian Mbappé a un sacré coup à jouer pour enfin marquer cet Euro de son empreinte.

La suite après cette publicité

Bellingham retrouve un vieil ennemi…

L’autre demi-finale de cet Euro entre les Pays-Bas et l’Angleterre fait les gros titres de la presse anglaise, car l’arbitre de la rencontre fait scandale outre-Manche ! Pour remettre un peu de contexte, Felix Zwayer qui sera au sifflet est connu d’un certain Jude Bellingham… En fait, l’arbitre allemand est bien connu de la star anglaise, car en décembre 2021 lorsque Bellingham évoluait avec le Borussia Dortmund, le milieu de terrain avait pété un plomb sur l’arbitrage controversé de Félix Zwayer lors d’un Klassiker entre le Bayern et le BVB. Des penalties non sifflés et un "avantage" apporté au Bayern avait été mis en exergue par Bellingham. Le joueur du Real s’était épanché à Sky Sport Germany à l’époque et n’avait pas été tendre avec l’arbitre : «Vous avez mis un arbitre qui avait déjà truqué un match avant le plus grand match en Allemagne… qu’attendiez-vous ?» Une déclaration qui avait valu 40 000 € d’amende à Bellingham. En fait, le milieu de terrain fait référence à l’histoire controversée de Felix Zwayer qui avait été suspendu six mois par la fédération allemande pour son implication dans un match truqué en 2005 ! Et ça, la presse anglaise ne l’a pas oublié. Le Daily Star fait dans le jeu de mots avec Bellingham et titre «la sonnette d’alarme. Jude est prêt pour une nouvelle épreuve de force avec l’arbitre allemand des matchs truqués», rapporte le tabloïd. Le Daily Mirror va plus loin et parle de «Felix le cracheur. L’arbitre honteux d’un match truqué… interpellé par Jude en colère à la télévision… se voit attribuer la demi-finale des Lions.» Et quelles seront les retrouvailles entre les deux hommes ? Eh bien selon Bild, cela s’annonce «explosif» ! Bref, cela sera particulièrement scruté demain soir…

À lire Mercato Monaco : ça s’agite dans tous les sens pour Youssouf Fofana

Direction Milan pour Morata

En Italie, le mercato de l’AC Milan fait la Une de La Gazzetta dello Sport ce matin. Le journal au papier rose annonce que «Morata est le 9» ! L’attaquant a ouvert la porte à un départ de l’Atlético de Madrid : «Je ne suis pas heureux à Madrid». Du coup, les Rossoneri veulent passer rapidement à l’action et lui proposent un «contrat de 3 ans». Sous contrat jusqu’en 2026, l’attaquant est courtisé, d’autant qu’il possède une clause libératoire de seulement 13 M€. Le club saoudien d’Al-Qadsiah a tenté d’en profiter avant d’essuyer un refus de la part de l’Espagnol. Pour remplacer Olivier Giroud, parti à Los Angeles, les Rossoneri ont coché son nom. Morata va donc devoir faire un nouveau choix, une fois l’offre concrète entre ses mains. Affaire à suivre…

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité