CdM 2022 : l’Argentine de Lionel Messi remporte le Mondial au terme d’une finale complètement folle !

Par Josué Cassé
6 min.
CdM 2022 : l’Argentine de Lionel Messi remporte le Mondial au terme d’une finale complètement folle ! @Maxppp

Une nouvelle page de l'histoire du football s'écrivait ce dimanche 18 décembre 2022. Au Stade de Lusail, l'équipe de France, portée par Kylian Mbappé, croisait le fer avec l'Argentine de Lionel Messi pour une finale de Coupe du monde de rêve. Deux sélections en quête d'une troisième étoile. Alignée en 4-4-2 pour ce choc au sommet, l'Albiceleste de Lionel Scaloni rêvait de revanche après son revers concédé face aux Bleus en huitièmes de finale du Mondial 2018. Devant Emiliano Martinez, titularisé dans les buts, Nahuel Molina, Cristian Romero, Nicolas Otamendi et Nicolas Tagliafico formaient ainsi la défense à quatre. Dans l'entrejeu, Enzo Fernandez accompagnait Rodrigo De Paul et Alexis MacAllister. Enfin, sur le front de l'attaque, Angel Di Maria, de retour dans le onze, et Julian Alvarez, étincelant depuis le début du tournoi, entouraient Lionel Messi, en quête de son premier titre mondial.

La suite après cette publicité

Le néant...

De son côté, Didier Deschamps optait pour un 4-2-3-1 classique avec Hugo Lloris dans les cages derrière Jules Koundé, Raphaël Varane, Dayot Upamecano et Théo Hernandez. Au milieu de terrain, Aurélien Tchouaméni, positionné en sentinelle, était associé à Adrien Rabiot et Antoine Griezmann, omniprésent depuis le début de la compétition. Sur le plan offensif, Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé accompagnaient, quant à eux, Olivier Giroud, titularisé en pointe. Sous les ordres de Szymon Marciniak, arbitre polonais de cette rencontre, cette 22ème finale de la Coupe du monde démarrait clairement à l'avantage de l'Albiceleste. Bien plus présents dans le duel et efficaces à la récupération, les Argentins occupaient le camp français et se montraient rapidement dangereux. D'une frappe tendue, Mac Allister sollicitait une première fois LLoris (5e) avant que Di Maria ne manque sa reprise du droit (17e). Gênés par l'intensité argentine, les Bleus tentaient de réagir mais la tête de Giroud passait au-dessus (20e). Une timide réaction avant le premier tournant de cette finale.

Sur une première pénétration de Di Maria, Dembélé commettait l'irréparable en percutant l'ancien ailier du PSG. Vigilant, Szymon Marciniak désignait le point de penalty et Messi, plein de sang-froid, transformait la sentence (1-0, 23e). Fort de sa sixième réalisation dans le Mondial, le n°10 de l'Albiceleste s'offrait, par ailleurs, son 97e but en sélection. Plus agressive sur le porteur de balle, l'Argentine maintenait la pression sur le bloc tricolore et le scénario catastrophe se confirmait. Au terme d'une séquence collective de classe mondiale, Di Maria, servi par Mac Allister, ajustait Lloris d'un plat du pied gauche (2-0, 36e). Sonné par cette entame cauchemardesque, Didier Deschamps revoyait ses plans avant même la fin de la première période. Décevant, Dembélé cédait sa place à Kolo Muani. Sans doute fragilisé par l'accumulation des matches, Giroud sortait lui au profit de Thuram (41e). Dépassés par les événements, les Bleus rentraient têtes basses au vestiaire.

La suite après cette publicité

... Avant Kylian Mbappé !

En début de seconde période, les Bleus manquaient toujours autant de consistance dans le combat physique. Sur un long centre de Di Maria venu de la gauche, De Paul s'essayait encore mais sa demi-volée croisée du pied droit n'inquiétait pas Lloris (49e). En souffrance, l'équipe de France ne parvenait jamais à se montrer. Symbole de cette torpeur, les Bleus cadraient leur premier tir à la 67ème minute de jeu. Avant cela, Alvarez était lui tout proche de tuer définitivement le suspense. Servi par Di Maria, facteur X de cette finale, le buteur de Manchester City tombait finalement sur un Lloris décisif (59e). Absent des débats, Kolo Muani redonnait finalement espoir aux Tricolores quand il s'effondrait dans la surface après un contact avec Otamendi. Sans trembler, Mbappé transformait le penalty et relançait les Bleus (2-1, 80e). Une finale qui allait soudainement plonger dans l'irrationnel...

Après avoir récupéré le ballon dans les pieds de Messi, Coman transmettait à Rabiot qui décalait à gauche pour Mbappé. Ce dernier s'appuyait sur Kolo Muani pour plonger dans le dos de la défense et conclure d'une sublime volée du pied droit (2-2, 81e). Totalement relancés dans cette finale, les Bleus maintenaient la pression sur la défense argentine mais Thuram, auteur d'une simulation et averti d'un carton jaune, ne trompait pas la vigilance de Szymon Marciniak (87e). Dans les ultimes instants, Mbappé se signalait encore mais sa frappe, déviée, fuyait le cadre (90+4e). Dans la foulée, Rabiot faisait, lui aussi, trembler les Argentins mais sa tentative à ras de terre était captée par Martinez (90+5e). Dans une fin de match totalement irrespirable, Lloris sauvait les Bleus sur une dernière parade face à Messi (90+7e) et permettait aux siens d'accrocher une prolongation.

La suite après cette publicité

L'Argentine s'offre une troisième étoile au terme d'un match fou !

Pour ces deux périodes de 15 minutes supplémentaires, Lionel Scaloni lançait Gonzalo Montiel, en lieu et place de Nahuel Molina. Portée par les deux buts tardifs de Mbappé, l'équipe de France continuait sur sa lancée. Forts du coaching payant de Didier Deschamps et emmenés par Kolo Muani, Thuram ou encore Coman, les Bleus asphyxiaient l'Argentine, sans pour autant trouver la faille. Pire encore, les Français se mettaient en danger, notamment par l'intermédiaire de Martinez, nouvel entrant (105e). Vigilant, Upamecano veillait au grain. Sur le reculoir, la France finissait par craquer une nouvelle fois... À la conclusion d'un magnifiquement mouvement collectif, Messi s'offrait un doublé (3-2, 109e), et ce après une première parade de Lloris face à Martinez. Sonnés, les Bleus repartaient à l'attaque et l'incroyable se passait... Sur un tir enroulé pied droit de Mbappé, Montiel déviait du bras et concédait un nouveau penalty...

Sans trembler, Mbappé croisait fort du pied droit et trompait Emi Martinez (3-3, 118e). Dans une fin de match complètement folle où Kolo Muani (120+3e) et Martinez (120+4e) auront eu la chance d'offrir le trophée aux leurs, cette finale allait finalement se jouer aux tirs au but. Idéalement lancés par Mbappé, les Bleus voyaient finalement Messi répondre. Les deux maestros de cette finale passés, Coman se présentait et butait sur Martinez... Sans trembler, Dybala convertissait lui son penalty avant que Tchouaméni ne loupe le cadre... Plein de sang-froid, Paredes transformait lui aussi la sentence et malgré une dernière tentative réussie par Kolo Muani, Montiel offrait le Mondial 2022 à l'Argentine. La fin d'une soirée hors du temps.

La suite après cette publicité

- Revivez l'intégralité de la finale de la Coupe du Monde 2022 en live commenté

Les compositions officielles au coup d'envoi

Le XI de la France

Le XI de l'Argentine

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité