Sporting CP : Ruben Amorim met en garde Jérémy Mathieu

Le Sporting CP a décidé de miser sur Ruben Amorim pour prendre les rênes de son équipe première, alors même que l'ancien international lusitanien était en pleine bourre à la tête du Sporting Clube de Braga. Dix millions d'euros auront convaincu les Minhotos de lâcher leur coach. Venu pour remplacer Jorge Silas, Ruben Amorim a livré une première conférence de presse, samedi, à la veille de recevoir Avés. Et il semble déjà seul maître à bord. Interrogé au sujet de l'avenir de Jérémy Mathieu, le défenseur français qui arrivera au terme de son contrat à la fin de la saison, le nouveau coach a livré une réponse cash, expliquant que ce n'était pas son rôle de convaincre le défenseur central de 36 ans de poursuivre l'aventure à Lisbonne.

«On est le Sporting Clube de Portugal. Les joueurs doivent être convaincus qu'ils veulent rester ici, ce n'est pas l'entraîneur qui doit les convaincre. J'aimerais bien compter sur Mathieu la saison prochaine, mais nous sommes dans un grand club et ceux qui ne veulent pas être là ne le seront pas. Et c'est ce qui m'attire chez les joueurs, la faim qu'ils ont. Ils doivent avoir faim pour jouer au Sporting. Qu'il s'agisse de Mathieu ou de quelqu'un d'autre, l'important est d'avoir très faim et d'être très volontaire. Ce sera l'un des principaux critères l'année prochaine», a déclaré l'entraîneur du Sporting. Absent depuis trois rencontres en raison d'une blessure au tendon d'achille, Jérémy Mathieu a cette saison, sa troisième au Portugal, pris part à 22 matches avec les Leões (3 buts, 1 passe décisive).

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires