Michel Platini s'en prend aux instances du football

Michel Platini avant un passage devant l'avocat général en Suisse
Michel Platini avant un passage devant l'avocat général en Suisse ©Maxppp

Acquitté par le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone (Suisse), Michel Platini tire un trait avec les instances du football moderne. Relaxé dans l'affaire d'un versement par la FIFA de près de deux millions d'euros, l'ex-président de l'UEFA a été clair sur son avenir dans un entretien paru ce vendredi, sur LCI.

La suite après cette publicité

«J'ai décidé de ne pas me présenter à la FIFA, de ne pas me présenter à l'UEFA, de ne pas me présenter à la FFF ni à la Fifpro. Ce sont des décisions que j'ai prises il y a longtemps, mais je voulais le dire la tête haute. Je ne voulais pas le dire sous le coup d'une inculpation ou d'un truc bidon (...) Ces institutions sont des mondes qui m'ont dérangé, qui ne m'ont pas plu ces dernières années et je n'ai pas envie d'y retourner. S'il y a quelque chose de très positif pour le football, pour le jeu et pour le joueur, j'essaierai de le faire», a-t-il expliqué, en assurant vouloir la paix médiatique. «Ministre des Sports ? Non, merci. J'ai envie de vivre un peu tranquille. Cela fait 50 ans que je vis dans la médiatisation, les gens connaissent tout...»

Commentaires