Euro U21 2021 : le onze des joueurs qui ont crevé l'écran

L'Euro U21 2021 s'est achevé hier avec la victoire de l'Allemagne contre le Portugal (1-0). Une compétition particulière car coupée en 2 entre mars et juin mais qui a permis à certains joueurs de briller.

Lukas Nmecha avec l'Allemagne U21
Lukas Nmecha avec l'Allemagne U21 ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'Euro U21 a été particulièrement intéressant pour cette édition 2021. Si la France a déçu avec une élimination en quart de finale contre les Pays-Bas, certains pays ont brillé à l'image de l'Allemagne et du Portugal, les deux finalistes, mais aussi de l'Espagne, des Oranjes, du Danemark ou encore de la Croatie. Certains joueurs ont d'ailleurs tiré leur épingle du jeu comme nous allons vous l'expliquer ci-dessous avec un onze type du tournoi. Portier remplaçant du FC Porto, Diogo Costa a brillé avec le Portugal. S'il n'a pas remporté la compétition, il a été impressionnant tout au long de celle-ci. Gardant ses buts inviolés lors des trois matches de poules contre l'Angleterre, la Croatie et la Suisse, il a aussi réalisé un clean-sheet contre l'Espagne en demi-finale (1-0). Important dans un match fou contre l'Italie (5-3 après prolongations) en quart de finale, il a longuement tenu en échec l'Allemagne avant de rompre face à Lukas Nmecha en finale (défaite 1-0). Pour constituer sa défense, il peut compter sur Diogo Leite son partenaire du FC Porto et en sélection portugaise. Régulier tout au long du tournoi, il a pu faire valoir sa science du placement et ses qualités d'anticipation.

Pour l'accompagner en charnière, nous avons choisi un autre profil assez athlétique avec Perr Schuurs. Se révélant en première partie de saison avec l'Ajax Amsterdam, il a ensuite eu plus du mal avec l'émergence de Jürrien Timber en club. Cependant, il a brillé avec les jeunes Oranjes. Solide dans les airs, appliqué à la relance, il a aussi réussi à se distinguer avec des buts contre la Roumanie (1-1) et l'Allemagne (défaite 2-1). Un tournoi solide pour le natif de Nieuwstadt qui n'attend plus que de débuter avec la sélection A. Ce sera sans doute juste après l'Euro 2020. Pour occuper les couloirs, deux joueurs allemands ont fait la différence. Tout d'abord Ridle Baku côté droit qui a crevé l'écran cette saison avec Wolfsbourg. Véritable contre-attaquant, il a semé la zizanie dans les défenses adverses. Auteur de 2 buts contre la Hongrie en phase de poules, il a aussi délivré 3 passes décisives (ce qui en fait le meilleur passeur) dans la compétition, dont celle en finale contre le Portugal (1-0). Son compère du couloir gauche David Raum a lui aussi brillé. Le futur joueur du TSG Hoffenheim s'est fendu d'une passe décisive en poule contre la Hongrie (3-0) et d'une autre offrande contre le Danemark en quart de finale (2-2). Un peu moins porté vers l'avant que son homologue Ridle Baku, il offre néanmoins un éventail large et un tournoi de haute facture.

L'Allemagne et le Portugal à l'honneur

Dans l'entrejeu, ça caresse le ballon très clairement. Tout d'abord, il y a Martín Zubimendi qui a brillé cette saison avec la Real Sociedad. Le joueur de 22 ans a tenu son rang tout au long du tournoi et il est l'un des hommes forts de l'Espagne. Demi-finaliste, la Rojita s'est bien appuyée sur le natif de San Sebastián pour l'élaboration du jeu. A ses côtés, on retrouve deux Portugais, dont Fabio Vieira qui a été récompensé par le trophée de meilleur joueur du tournoi. Finaliste malheureux, le joueur du FC Porto a pris le leadership en marquant contre la Croatie pour lancer le tournoi de son équipe (1-0) puis en provoquant le but contre son camp de Jorge Cuenca en demi-finale contre l'Espagne (1-0). Très constant dans ses performances tout au long du tournoi, il s'est affirmé comme le maître à jouer de sa formation. Plus dans la provocation et la perforation, Vitinha a cassé des reins tout au long du tournoi. Le joueur prêté cette saison à Wolverhampton a fait de grosses différences balle au pied et a été l'un des acteurs clefs de la sélection lusitanienne.

Devant, il y avait du choix, mais le trio d'attaque est très alléchant. Acteur clef du bon parcours danois, Anders Dreyer est sur la lancée de sa belle saison au FC Midtjylland. L'ancien joueur de Brighton a été efficace et remuant avec un but contre la France (1-0) et un autre contre la Russie (3-0) en phase de poules. Dans une équipe résolument offensive, il a été l'un des référents sur le plan offensif. On sera déçu de ne pas le voir avec l'Allemagne cet été lors de l'Euro des grands, mais l'avenir s'annonce brillant pour Florian Wirtz. S'il n'a pas pris part à la phase de poules puisqu'il vivait sa première convocation avec la Mannschaft, il a crevé l'écran sur la phase finale de cet Euro U21. Pièce manquante dans la machine allemande, il s'est notamment offert un doublé retentissant en demi-finale contre les Pays-Bas (2-1). Une compétition réussie pour le joueur du Bayer Leverkusen. Enfin, l'attaque est occupée par le meilleur buteur de la compétition Lukas Nmecha. Finaliste malheureux contre l'Espagne en 2019 (2-1), le buteur qui appartient à Manchester City est cette fois allé au bout. Régulier tout au long de la compétition, il a trouvé la faille contre la Hongrie (3-0), les Pays-Bas (1-1), le Danemark (2-2) et le Portugal en finale (1-0). Également passeur décisif contre les Pays-Bas (2-1), il livre un tournoi impressionnant avec 4 buts en 6 matches.

Certains joueurs auraient pu se faire une place dans le onze, mais ils ont échoué de peu. Du côté de l'Allemagne victorieuse, on pense au gardien de Mayence Finn Dahmen. Auteur de trois clean sheets (Hongrie, Roumanie et Portugal), il a aussi arrêté deux penalties lors de la séance de tirs au but contre le Danemark (6-5 pour la Mannschaft). Le milieu de terrain de La Gantoise Niklas Dorsch a aussi été très impressionnant avec un gros volume de jeu. Finaliste, le Portugal a aussi pu compter sur Diogo Queiros qui a formé une charnière XXL avec Diogo Leite. Auteur de trois buts, le joueur de Monza Dany Mota a aussi été un bon référent offensif pour les Lusitaniens. Côté espagnol, on peut penser à Javier Puado auteur de trois buts sur la compétition ou de Marc Cucurella qui a délivré deux passes décisives. Également demi-finalistes, les Pays-Bas ont pu compter sur un Myron Boadu performant et auteur de trois buts sur la compétition, mais aussi du solide Justin Bijlow dans les cages. D'autres joueurs comme les Croates Luka Ivanusec et Domagoj Bradaric, les Italiens Tommaso Pobega, Patrick Cutrone et Gianluca Scamacca ou encore le Danois Wahid Faghir ont aussi montré de belles choses au long du tournoi.

Plus d'infos

Commentaires