Coupe du Monde 2022 : Lionel Messi au sommet de son art au Qatar

Par Valentin Feuillette
4 min.
Lionel Messi fête son but. @Maxppp

Après la Copa América, remportée contre le Brésil en 2021, l'Argentine est désormais championne du monde avec sa victoire aux tirs au but ce dimanche, face à la France (3-3) en finale de la Coupe du Monde au Qatar. Lionel Messi a su guider son pays pour l'assoir sur le trône du football. Une prestation récompensée par le trophée de meilleur joueur de la compétition, ayant marqué un total de sept buts sur les sept rencontres disputées dans ce Mondial 2022.

L'Argentine est officiellement sur le toit du monde, après sa victoire en finale de la Coupe du Monde au Qatar contre l'Equipe de France (3-3) dimanche, dans un scénario complètement fou au stade Lusail. Un nouveau succès porté par un Lionel Messi exceptionnel, auteur de l'ouverture du score de l'Argentine sur penalty (23e), puis impliqué sur le second but de son équipe avec une jolie remise en profondeur de l'extérieur du pied (36e), avant de marquer le troisième et dernier but argentin en prolongation (108e). La Pulga, qui a inscrit son tir au but au cours de la séance, a porté son équipe tout au long de la compétition. Une régularité décisive et un impact fondamental dans le jeu offensif de l'Albiceleste, qui lui permet de remporter le trophée de meilleur joueur de la Coupe du Monde, en plus de terminer deuxième meilleur buteur de la compétition avec sept réalisations derrière Kylian Mbappé.

La suite après cette publicité

Le 13 juillet 2014, les projecteurs internationaux laissaient un Lionel Messi inconsolable, alors que son rêve de Mondial prenait fin contre l'Allemagne, au stade du Maracanã de Rio de Janeiro. Ce regard triste n'est désormais qu'un lointain souvenir. Un succès symbolique pour le natif de Rosario qui n'a pas toujours fait l'unanimité dans son pays, qui a quitté très jeune son pays natal pour la Catalogne et qui n'a jamais porté le maillot d'un club mythique comme Boca Junior ou River Plate comme les plus grandes légendes argentines ont pu le faire par le passé (Maradona, Crespo, Batistuta etc). Désormais ce goût amer n'est qu'un mirage dans la folle légende de Lionel Messi et son armoires à trophées (dix Liga, sept coupes d'Espagne, sept supercoupes d'Espagne, une Ligue 1, quatre Ligues des Champions, trois supercoupes d'Europe, trois Coupes du Monde des clubs, une Copa América et désormais une Coupe du Monde, sans oublier ses sept ballons d'Or) : «Tout cela est fou. Il a fallu attendre longtemps et c'est bien de la ramener ici maintenant. Cette victoire est belle. On la désirait beaucoup. J'ai juste dit que Diego (Maradona) allait me la donner. J'avais le sentiment que c'était pour lui, vu comment ça se passait. C'est fou, ça donnait envie, mais c'est la plus belle chose qui soit. Regarde ce que c'est, c'est beau. Je la voulais très fort. C'est le moment d'être en Argentine pour voir à quel point ça va être fou. J'ai hâte d'y être pour m'amuser avec les gens», a souligné le capitaine argentin, quelques minutes après la cérémonie où il a soulevé le trophée mondial.

À lire Angel Di Maria a tranché entre Messi et CR7

La Pulga un peu plus dans la légende...

En remportant un deuxième trophée de meilleur joueur de la compétition, la star du PSG est devenu le premier joueur de l'histoire de la Coupe du Monde à remporter deux fois cette distinction individuelle : au Brésil en 2014 et donc au Qatar en 2022. Par ailleurs, Lionel Messi a fait preuve d'une réelle constance tout au long de la saison, étant désormais le seul footballeur de l'histoire à avoir marqué dans chaque phase du tableau général. Il a inscrit au moins un but en phase de poules, en huitièmes de finale, en quart de finale, en demi-finale et en finale durant cette même édition qatarie : «Évidemment, je voulais clore ma carrière avec ça, je ne peux plus rien demander. Dieu merci, il m'a tout donné. Clôturer presque ma carrière comme ça, c'est impressionnant. Après ça, qu'est-ce qu'il y aura ? la Copa América, la Coupe du monde… Ça m'est venu presque à la fin. J'aime le football, ce que je fais. J'aime être dans l'équipe nationale, le groupe, je veux continuer à vivre encore quelques matchs en étant champion du monde. Je voulais clore ma carrière avec cette Coupe, Dieu merci il m'a tout donné. Presque boucler ma carrière sur ça, parce que ce sont les dernières années, c'est impressionnant», a déclaré Lionel Messi après la rencontre au micro de la télé argentine TyC Sport

La suite après cette publicité

Et c'était écrit. Lionel Andrés Messi Cuccittini a réalisé ce qu'il poursuivait depuis toujours. Il a rendu à l'Argentine la joie et la fierté qu'elle contenait depuis plus de 30 ans, avec Diego Armando Maradona en chef d'orchestre de l'Albiceleste. Il a trouvé la dernière page de son histoire à Doha pour clore la légende parfaite. Personne n'est resté aussi longtemps au sommet. Pelé a résisté jusqu'à ses 30 ans au Mexique, Maradona au même âge en Italie. A 35 ans, Messi a cousu la troisième étoile sur la poitrine argentine. Il y a eu Diego Armando Maradona en 1986 et il y aura désormais Lionel Messi en 2022...

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité