Droits TV : la LFP va négocier un prêt

Le logo de la LFP
Le logo de la LFP ©Maxppp

Le football français est en crise. Déjà fortement impacté par l’arrêt forcé de la saison 2019/2020 et le manque à gagner conséquent lié à l’absence de billetterie les jours de matches, les clubs tricolores ont vu Mediapro demander à la LFP de revoir à la baisse le tarif des droits TV et réclamer un délai supplémentaire pour le versement de l’échéance du 17 octobre de 172 M€. Un énorme coup de massue puisque le nouveau diffuseur du championnat de France n’a toujours pas fourni la moindre garantie bancaire.

Face au risque de catastrophe financière, L’Equipe révèle que la LFP va tenter de contracter un prêt afin de faire face à un non-versement de l’échéance de 172 M€. Le nouveau président de l’instance, Vincent Labrune, se montrerait confiant sur l’accord des banques. Pour rappel, la LFP doit déjà rembourser, sur quatre ans, un prêt garanti par l'État (PGE) de 224,5 M€.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires