PSG : une prestation qui pose question...

Vainqueur mais malmené par Saint-Etienne même en supériorité numérique, le PSG n'a pas laissé une grosse impression vendredi soir en Coupe de France. Les joueurs et l'entraîneur plaident la thèse du "mauvais jour". Mais c'est forcément inquiétant au regard des prochains enjeux...

Neymar à la lutte avec Yann M'Vila
Neymar à la lutte avec Yann M'Vila ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le PSG est-il prêt, se demandait-on après le troisième match amical, disputé face au Celtic Glasgow. Une première réponse est tombée vendredi soir au Stade de France, pour la finale de la Coupe de France face à Saint-Etienne. Oui le PSG l'a emporté, mais non il n'a pas convaincu. Bousculés physiquement par des Stéphanois très (trop) remontés, les hommes de Thomas Tuchel ont très rarement su imposer leur jeu, privilégiant les contres et multipliant les erreurs techniques inhabituelles à l'image d'un Neymar bizarrement imprécis à plusieurs reprises.

Même à 11 contre 10, ils n'ont pas su se rendre le match facile et ont manqué plusieurs occasions de 2-0, un score qui leur aurait évité quelques sueurs froides en fin de match. En conférence de presse, Marquinhos et Thiago Silva ont reconnu que le PSG n'avait pas su évoluer à son meilleur niveau. « Je pense qu'on sait qu'on peut mieux jouer. Ce n'est pas toujours le cas, on ne peut pas toujours gagner 4 ou 5-0, il faut savoir gagner les matches où on est mal, où on ne joue pas bien. C'est une finale, il faut la gagner. Parfois on veut bien jouer et on n'y arrive pas », a par exemple glissé Marquinhos. « Saint-Etienne a été bon et nous on n'était pas assez bien », a confirmé Silva.

L'hypothèse du mauvais jour

Alors bien sûr, Saint-Etienne avait axé sa préparation sur cette finale alors que le PSG doit jongler entre la volonté d'emporter les Coupes Nationales et la programmation de son pic de forme pour la Ligue des Champions le 12 août prochain face à l'Atalanta. Mais il est rare de voir un adversaire français du PSG le mettre autant en difficulté. L'entraîneur Thomas Tuchel a tenté de fournir des explications.

« Il y a plusieurs raisons. C'est toujours compliqué dans une finale. Ce sont des circonstances différentes. Nous étions le grand favori, ils n'ont rien à perdre. Ils ont fait un bon pressing avec beaucoup de risques. On n'a pas trouvé de solution. On n'a pas trouvé les positions pour se sortir de la pression. Après leur première occasion, on a eu plusieurs occasions pour mettre le 2e. Je ne veux pas être trop critique. Ce n'est pas facile de jouer un match comme ça avec le carton rouge. On aurait pu mieux contrôler mais aujourd'hui c'était difficile pour nous. Mais on a gagné la finale, on était venu pour ça ». Un simple mauvais jour alors et la blessure de Kylian Mbappé en élément traumatisant pour ne rien arranger ? Prochain élément de réponse dans une semaine avec la finale de la Coupe de la Ligue face à l'OL.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires