Olivier Létang prêt à racheter le Toulouse Football Club

Directeur sportif du PSG de 2012 à 2017 puis président du Stade Rennais jusqu'en février dernier, Olivier Létang passe à la vitesse supérieure. Il envisage aujourd'hui de racheter le Toulouse Football Club, tout juste relégué en deuxième division.

Olivier Létang a quitté la présidence du Stade Rennais en février 2020
Olivier Létang a quitté la présidence du Stade Rennais en février 2020 ©Maxppp

« J’ai été surpris. Le Stade Rennais ne s’est jamais porté aussi bien sportivement, financièrement et d’un point de vue populaire. En 27 mois, au-delà du parcours sportif, nous avons battu tous les records en termes d’affluence au Roazhon Park, de revenus billetterie, sponsoring, merchandising, de valorisation de l’effectif… Le club est très sain financièrement, respecte les règles du fair-play financier. Tous les indicateurs sont au vert sur et en dehors du terrain ». Tels étaient les mots d'Olivier Létang, 47 ans, quelques jours après avoir été mis à pied par l'actionnaire majoritaire du Stade Rennais, François-Henri Pinault, en février de cette année.

La suite après cette publicité

Si le dirigeant sportif, qui avait fait ses armes au Stade de Reims avant de se faire connaître en tant que directeur sportif du Paris Saint-Germain, avait déclaré vouloir rester en Bretagne, où sa famille se sentait particulièrement bien, il pourrait finalement décider de déménager dans le sud cet été. On dit que le climat est particulièrement agréable sur les bords de la Garonne. Après Paris et Rennes, il est désormais question de Toulouse. Lanterne rouge du début à la fin de la saison, le Téfécé est, depuis le 30 avril, officiellement relégué en Ligue 2. Depuis cette date, le président du club haut-garonnais, Olivier Sadran, est muet. Que se passe-t-il en coulisse ?

Olivier Létang a déjà apporté des garanties financières

Selon les informations de La Dépêche du Midi, Olivier Létang aurait apporté des garanties financières à Olivier Sadran dans l'optique d'un rachat du Téfécé. Intéressé depuis plusieurs mois, le Manceau serait passé à l'étape supérieure en apportant une évidence de fonds. Le média explique que Létang était en quête de capitaux ces dernières semaines et qu'il arriverait dans la Ville Rose accompagné d'investisseurs. Une piste qui prend de l'épaisseur, pendant qu'une autre se complique. Au mois de mars, des discussions avaient eu lieu entre le fonds d’investissement sino-sméricain NewCity Capital, ancien propriétaire de l’OGC Nice, et Olivier Sadran, le président du Toulouse FC.

Aujourd'hui, Olivier Létang tiendrait donc la corde pour reprendre le Toulouse Football Club, aux mains d'Olivier Sadran depuis 2001. Homme d'affaires toulousain président de la société Newrest (restauration aérienne), Olivier Sadran a, depuis sa prise de fonction, connu huit entraîneurs, avec Erick Mombaerts, Élie Baup, Alain Casanova, Dominique Arribagé, Pascal Dupraz, Mickaël Debève, Antoine Kombouaré et Denis Zanko. Descendu en Ligue 2 lors de sa première année de présidence, Toulouse était immédiatement remonté. Depuis, le TFC s'était toujours maintenu, réalisant même quelques exercices de haut vol (3e en 2007, 4e en 2009), mais ces six dernières saisons avaient été un supplice pour les supporters.

Articles recommandés

Commentaires