Argentine : Lionel Messi s’est clashé avec Lionel Scaloni

Par Matthieu Margueritte
3 min.
Lionel Messi et Lionel Scaloni @Maxppp

Cette soirée du 21 novembre restera dans les mémoires de la sélection argentine. Malgré une victoire historique au Brésil (1-0), les Albicelestes ont vu leur capitaine s’embrouiller avec leur sélectionneur.

Au lendemain de la très belle victoire de l’Argentine au Brésil (1-0) dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2026, les Albicelestes avaient la gueule de bois. Et pas parce qu’ils ont fêté leur succès face aux rivaux ancestraux auriverdes. Les Argentins ont été très marqués par les violences qu’ont subies leurs supporters dans les travées du Maracana. Mais surtout, la bande à Lionel Messi était KO debout après la bombe lâchée par son sélectionneur Lionel Scaloni.

La suite après cette publicité

«L’Argentine a besoin d’un entraîneur avec l’énergie nécessaire et qui va bien. Je parlerai avec les joueurs et les dirigeants. J’ai beaucoup de choses à penser en ce moment. Ces joueurs nous ont beaucoup donnés. Je dois beaucoup réfléchir à ce que je veux faire. Ce n’est pas un au revoir ou quoi que ce soit d’autre.» Depuis, la fédération argentine (AFA) tente d’éteindre l’incendie en assurant que Scaloni a surtout besoin d’un peu de repos. De leur côté, les médias locaux assurent que le problème viendrait de divergences avec l’AFA concernant une prolongation de contrat et d’autres soucis d’ordre logistiques.

À lire Procès Dani Alves : le Barça prend une décision forte

Messi n’a pas aimé la façon de faire de Scaloni

Une chose est sûre : Lionel Messi n’a pas du tout apprécié la sortie médiatique de son entraîneur. Le média argentin TN relaie les propos de l’animateur local Jorge Rial selon lesquels le Ballon d’Or 2023 a eu une discussion intense, brève, mais agitée avec Scaloni. « Ça s’est passé comme ça. Je vais résumer pour éviter toute ambiguïté. Messi était au téléphone. Imaginez sa joie. Ils avaient battu le Brésil sur leur terrain dans un match très chaud. Soudain, quelqu’un a écrit à Messi : "Hé, à la conférence de presse, Scaloni dit qu’il démissionne, qu’il s’en va, qu’il n’a plus d’énergie, qu’il va être difficile pour lui de continuer". Ni Messi ni les gars ne savaient quoi que ce soit. Messi était totalement déconcerté. Il lui a demandé (à sa source) : 'Mais arrête, tu regardes ou ils te le disent’, et la personne qui parlait à Messi a dit : ‘Je regarde, il dit ça’ », a-t-il déclaré, avant de dévoiler la fin de l’histoire.

La suite après cette publicité

« À ce moment-là, Messi a vu arriver Scaloni et a dit à son interlocuteur : "Maintenant, je vais te laisser, je dois aller à une réunion avec Scaloni qui m’appelle". Eh bien, Messi y est allé et une minute ou deux plus tard, il parlait déjà à nouveau à cette personne, car la conversation avec Scaloni a duré 32 secondes. Oui, 32 secondes. Messi savait déjà ce que Scaloni avait dit parce qu’on le lui avait dit. Cette personne le lui avait dit. Je peux te dire que celui qui a coupé court à la conversation et qui est parti, c’est Messi. Il y a des codes du football qui sont respectés à la lettre. Toujours, en toutes circonstances. Et si cela dérange un joueur d’apprendre des choses par la presse, imaginez Messi. » Ambiance.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité