Euro 2024 : le Portugal retourne la Tchéquie in extremis !

Par Maxime Barbaud
2 min.
Cristiano Ronaldo avec le Portugal @Maxppp

Dernier match de cette première journée de phase de groupes et c’était au Portugal de faire son entrée en lice. Titulaire pour sa 6e compétition continentale (un record), Cristiano Ronaldo et ses partenaires affrontaient la Tchéquie dans cette poule F. Outsider dans cet Euro, la Seleção avait l’occasion de marquer les esprits contre une formation toujours difficile à battre. Le 3-5-2 proposé par Roberto Martinez allait pouvoir donner quelques indicateurs pour la suite. Sur le papier, il avait de quoi être enthousiaste avec Leão pour accompagner CR7, soutenu par Bernardo Silva, Vitinha, Bruno Fernandes ou encore Cancelo et Nuno Mendes.

La suite après cette publicité

Classement live

Comme le scénario pouvait le laisser envisager avant le coup d’envoi, les Portugais prenaient le contrôle des débats et comptaient sur le dynamiteur Leão pour déséquilibrer le bloc adverse. La Tchéquie a rapidement formé deux lignes très distinctes difficiles à contourner. Les centres de Nuno Mendes et Dalot, bien trop imprécis, donnaient une impression d’un manque de créativité. La seule véritable opportunité venait de la seule situation de contre où était trop court sur ce ballon de Bruno Fernandes (26e). Ronaldo semblait lui isolé dans la défense, et échouait devant Stanek sur sa seule opportunité où il était finalement signalé hors-jeu (32e).

Les entrants font la différence

Le gardien tchèque s’employait une dernière fois devant le tir en pivot du quintuple Ballon d’Or (45e) pour préserver sa cage avant la pause. Malgré sa large domination, le Portugal manquait de tranchant et de changement de rythme, à l’image d’un Leão sans réussite et d’un Bernardo Silva franchement décevant. Pour autant, le champion d’Europe 2016 persistait dans sa tactique, toujours sans succès, alors que les hommes de Ivan Hasek commençaient enfin à sortir de leur moitié de terrain. Cette prise de risque était même récompensée sur ce tir canon de Provod, laissant un Diogo Costa impuissant (0-1, 62e).

La suite après cette publicité

Dominé n’est pas gagner mais malgré ce coup derrière la tête, le Portugal ne paniquait pas. Sur leur première réelle situation d’ailleurs, la Seleção remettait tout le monde à égalité puisque la remise de la tête de Nuno Mendes obligeait Stanek à repousser le ballon contre son malheureux défenseur Hranac (1-1, 67e). Stanek évitait à son équipe de couler en repoussant la frappe au premier poteau de Bernardo Silva. Il y avait un vrai risque d’effondrement pour la Tchéquie, surtout face à la qualité du banc adverse. La VAR sauvait la Národní Tým sur ce but de Jota pour un hors-jeu de Ronaldo (87e) mais le débordement de Neto profitait à Conceição, qui signait le but de la victoire (2-1, 90e+2). Le Portugal s’en est très bien sorti.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité