Mercato, OL : ça s'affole toujours autour d'Houssem Aouar

Finalement resté à Lyon cet été, Houssem Aouar ne devrait pas faire de vieux os entre Rhône et Saône. L'international français a toujours de très jolis courtisans.

Houssem Aouar sous le maillot d'entraînement de l'équipe de France
Houssem Aouar sous le maillot d'entraînement de l'équipe de France ©Maxppp
La suite après cette publicité

Cet été, l'Olympique Lyonnais a vécu une période estivale assez complexe. Entre la non-qualification pour une compétition européenne et des envies de départs de certains cadres, le club du président Jean-Michel Aulas a été au four et au moulin. Pourtant, ni Memphis Depay, courtisé par le FC Barcelone, ni Moussa Dembélé, plus ou moins poussé dehors, ni Houssem Aouar n'ont été transférés.

« Je suis content, c'est ma ville, mon club. Immense fierté de représenter ce club, beaucoup de motivation pour faire une grosse saison. Ce n'était pas forcément Arsenal. Il a fallu faire un choix, je suis satisfait de rester ici. Jean-Michel Aulas m'a convaincu de rester à Lyon. Juninho aussi. Il me montre sa confiance, rester une saison de plus avec lui, c'est une fierté », avait d'ailleurs expliqué le principal intéressé (22 ans) début octobre.

Arsenal, Paris et la Juve sont toujours là

Pour autant, on a cru, pour le néo-international français, qu'Arsenal ou la Juventus tenaient le bon bout en cette fin de mercato. Mais cela ne veut pas dire que celui qui a inscrit un but sur penalty ce dimanche soir contre l'AS Monaco (4-1) va rester toute sa carrière entre Rhône et Saône. C'est même plutôt le contraire tant les clubs qui le pistent semblent l'apprécier. Selon les informations de Tuttosport, c'est toujours le cas de la Vieille Dame.

L'amitié entre JMA et Andrea Agnelli, le grand patron des Turinois, est un bon point, mais la concurrence sera féroce. Selon le média italien, Arsenal, qui a fait d'étonnantes manoeuvres concernant Aouar, est toujours dans la course. C'est aussi le cas du Paris Saint-Germain, qui lorgne le joueur depuis un petit moment maintenant. Reste à savoir si l'OL ne sera, cette fois, pas trop dur en affaires.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires