Sergio Ramos met encore le feu à l’Espagne

Par Max Franco Sanchez
2 min.
Seville Atletico @Maxppp

Le taulier du Séville FC a encore été assez performant face à l’Atlético dimanche, et il a tenu des propos qui font déjà parler…

Les choses vont un petit peu mieux du côté de Séville. Après une première partie de saison désastreuse et une position de relégable, les Andalous, menés par leur nouveau coach Quique Sanchez Flores, commencent à relever la tête. Après avoir battu le Rayo Vallecano lors de la 23e journée, ils se sont imposés face à l’Atlético dimanche soir (1-0). Deux victoires de rang qui permettent aux Sévillans de se hisser à la quinzième place du classement de la Liga.

La suite après cette publicité

Et Sergio Ramos n’est pas étranger à ces bons résultats obtenus par son équipe. L’ancien du Real Madrid et du Paris Saint-Germain a ainsi été impérial sur la pelouse du Metropolitano dimanche soir, contre un rival qu’il ne connaît que trop bien comme l’Atlético. Du haut de ses 37 ans, il prouve qu’il a encore le niveau pour évoluer dans l’élite du football.

À lire Séville : ça sent le roussi pour le flop Mariano Diaz

Il repose sa candidature pour la sélection

Forcément, la question revient encore sur la table outre-Pyrénées. Très populaire parmi ses concitoyens et assez apprécié des médias, Ramos se pose donc comme un candidat sérieux pour une place en sélection, lui qui n’a plus défendu les couleurs de son pays depuis mars 2021. Pas dans les plans de Luis Enrique ni de son successeur Luis de la Fuente, il a encore été interrogé à ce sujet dimanche soir.

La suite après cette publicité

« Je lui passe le bonjour. Nous, les joueurs espagnols, on travaille toujours pour aller en sélection. Le sélectionneur devra décider. Il a une quantité de joueurs importants parmi lesquels décider », a-t-il répondu, au micro de El Chiringuito, alors que le sélectionneur ibérique était présent dans les tribunes du Sanchez Pizjuan. Clairement, une candidature pour l’Euro 2024 qui arrive en fin de saison. Et l’ancien capitaine du Real Madrid ne manque pas de partisans…

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité