Algérie : Houssem Aouar justifie son choix de rejoindre les Fennecs

Par Anas Bakhkhar
2 min.
Houssem Aouar sous les couleurs de l'Olympique Lyonnais @Maxppp

Dans un entretien accordé au média officiel de la Fédération Algérienne de Football, le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais Houssem Aouar a tenu à justifier son choix de représenter l’Algérie, après avoir joué avec l’équipe de France dans sa jeune carrière internationale.

C’était un changement attendu depuis quelques semaines : après avoir défendu les couleurs de l’équipe de France à une seule reprise le 7 octobre 2020 face à l’Ukraine en amical, le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais Houssem Aouar a décidé de changer de nationalité sportive et va représenter la sélection algérienne. Il l’a annoncé ce jeudi en début d’après-midi avec un montage photo posté sur ses réseaux sociaux, accompagné d’un simple message en arabe «Tahia Djazaïr» (Vive l’Algérie).

La suite après cette publicité

Après plusieurs rumeurs concernant son avenir en carrière internationale, le joueur de 24 ans a ainsi mis un terme aux spéculations en devenant international algérien. Néanmoins, comme nous vous l’avions révélé en exclusivité sur notre site, il voudrait attendre la fin de la saison avec son club, l’OL, avant d’arborer le maillot vert et blanc pour la première fois. Ce sera lors de la trêve internationale de septembre. D’un commun accord avec son futur sélectionneur, Djamel Belmadi, ce report est dû à une volonté du natif de Lyon de revenir à son meilleur niveau physique avant de rejoindre le groupe des Fennecs.

À lire L’OL officialise la vente du Reign FC pour 54 M€ !

Aouar a regretté son choix Bleu

Dans un entretien accordé au média officiel de la Fédération Algérienne de Football, Houssem Aouar a tenu à justifier son choix de représenter, désormais, les couleurs de l’Algérie : « je peux comprendre certaines pensées. Ce n’est pas un choix par défaut. Si ça l’était, je ne l’aurais pas fait maintenant. J’ai encore de nombreuses années devant moi. J’aurai pu attendre mais là, non. C’est un choix du cœur. (…) C’est un signe du destin. Je vais démontrer ce que je sais faire sur le terrain.» Un choix conforté après plusieurs communications avec le technicien Belmadi, mais également le président de la FAF Djahid Zefizef l’été dernier, durant ses vacances en Algérie.

La suite après cette publicité

Toujours au micro de FAF TV, le désormais ex-international tricolore (1 sélection) semble regretter sa courte carrière en équipe de France, expliquant que son choix ne représentait pas vraiment ses origines et son éducation : «pour être honnête, une fois mon choix de rejoindre l’équipe de France, j’ai ressenti, tout simplement, un regret. Pour ma part, personnellement, je n’avais pas fait le choix qui me convenait. Je ne me voyais pas faire le premier car ça allait me faire passer pour quelqu’un d’opportuniste. Cette sélection représente énormément pour moi, pour mes parents et ma famille. » Pour le voir jouer sous les ordres de Belmadi, il faudra donc attendre encore quelques mois…

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité