Milan déjà sous le charme d'Olivier Giroud

Transféré chez les Rossoneri cet été, le buteur français n'a pas tardé à se distinguer. Et encore une fois, l'ancien attaquant de Chelsea a fait parler la poudre après avoir encaissé un coup dur.

Olivier Giroud célèbre un but marqué pour l'AC Milan
Olivier Giroud célèbre un but marqué pour l'AC Milan ©Maxppp
La suite après cette publicité

Avec Olivier Giroud, c’est toujours la même histoire. Installez le natif de Chambéry sur le banc de touche en club, il saura rebondir et marquer en sélection. Ça, Chelsea ne pourra pas le nier. Aujourd’hui, à l’heure où les joueurs de l’équipe de France convoqués pour les trois matches comptant pour les éliminatoires du Mondial 2022 (face à la Bosnie, l’Ukraine et la Finlande) ont rejoint Didier Deschamps à Clairefontaine, Giroud a bien évidemment fait parler de lui.

Laissé de côté par le sélectionneur national, le deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus (46 réalisations inscrites en 110 sélections) pourrait ne plus porter à nouveau la tunique tricolore. Alors qu’il n’est qu’à cinq petits buts du record de Thierry Henry, l’attaquant de 34 ans a de quoi être frustré. De quoi le miner ? Bien sûr que non ! Année après année, Giroud démontre qu’il a un mental à toute épreuve.

La malédiction du 9

Et cette saison, les tifosi de l’AC Milan commencent à en avoir un aperçu. Immédiatement installé à la pointe de l’attaque lombarde en attendant le retour de blessure de Zlatan Ibrahimovic, Giroud a marqué avant-hier deux des quatre buts inscrits par son équipe face à Cagliari (4-1). Un premier doublé sous ses nouvelles couleurs qui n’est pas passé inaperçu. « Giroud est une bénédiction », titre même la Gazzetta dello Sport d'hier.

Un titre qui n’est d’ailleurs pas anodin. En effet, depuis le départ de Pippo Inzaghi plane une malédiction au-dessus de tous les joueurs portant le numéro 9 à Milan (Pato, Matri, Torres, Destro, Luiz Adriano, Lapadula, André Silva, Higuain, Piatek, Mandzukic). Un sort qui n’atteint visiblement pas Giroud (pour le moment). D’ailleurs, Giroud a fait mieux qu’Inzaghi pour sa première à San Siro : le Français a planté un doublé alors que son aîné italien n’avait marqué qu’un but. Il faudra bien évidemment encore patienter avant de voir si l’ex-Blue connaîtra le même succès qu’Inzaghi, mais une chose est sûre : le Français est sur un petit nuage.

« Je suis très fier de jouer pour Milan et de jouer à San Siro. C’est une grande émotion. Je suis très content de la performance de l’équipe parce que nous avons débuté le match en jouant notre football. Nous avons eu une excellente connexion sur le terrain, on aurait pu marquer plus de buts mais le soutien des supporters a été incroyable. J’ai senti quelque chose de spécial avec ce numéro 9, mais je ne suis pas superstitieux. Je crois en moi-même et en mes qualités. Quand j’étais petit, je regardais van Basten, Papin et Inzaghi. Porter ce maillot (floqué du 9) me rend heureux », a-t-il déclaré à DAZN.

Giroud veut jouer avec Ibra

Giroud performant d’entrée de jeu, la question est désormais de savoir s’il pourra ou non cohabiter avec un certain Ibrahimovic, autre attaquant à grand gabarit, quand le Suédois sera remis de sa blessure. Interrogé sur son illustre coéquipier, le nouveau numéro 9 rossonero a clairement envie d’évoluer aux côtés du Scandinave. « Ibrahimovic est un grand champion et une grande personnalité. Il est très important dans le vestiaire. Je veux jouer avec lui sur le terrain, mais je suis aussi heureux de joueur avec mes nouveaux partenaires. Nous avons très bien joué et j’espère que ce sera possible de faire pareil avec Ibrahimovic. Je ne sais pas qui jouera, mais il faudra respecter les choix du coach. »

L’entraîneur, Stefano Pioli, n’a justement pas vraiment voulu en dire davantage. « Quand les deux seront à 100%, quand les matches demanderont certains positionnements sur le terrain, il n’y aura pas de problème. On prépare un match à la fois, la chose la plus importante c’est d’aligner une équipe équilibrée tout en profitant des qualités de chacun. » Patience…

Plus d'infos

Commentaires