PSG : le discours lunaire de Thomas Tuchel

Battu pour la première fois depuis 20 matches par l'OM, le PSG a payé son manque de réalisme dans les deux surfaces. Pourtant, Thomas Tuchel n'avait que des compliments à la bouche à l'heure d'évoquer le match de son équipe.

Tuchel ici en finale de Ligue des Champions
Tuchel ici en finale de Ligue des Champions ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le Classique a donc enfin souri à l'OM, qui courait après une victoire depuis plus de 9 ans et qui l'a arrachée au Parc des Princes sur le plus petit des scores (0-1). Pour le PSG, c'est une fin de série, mais au-delà de la rivalité entre les deux clubs, cela démontre un manque de maîtrise depuis le début de la saison. Depuis la finale perdue de la Ligue des Champions, les dirigeants parisiens et l'entraîneur Thomas Tuchel ont les oreilles qui sifflent, entre les critiques concernant la demande de report du déplacement à Lens, finalement joué et perdu le jeudi 10 septembre, et la semaine de vacances accordée aux joueurs qui se sont laissés aller plus que prévu par le staff.

La prestation du PSG contre Lens, médiocre, ne pouvait être analysée avec le même regard que celle face à l'OM puisqu'il manquait 7 joueurs importants. Contre Marseille, Neymar et Di Maria étaient de retour dans le onze de départ, mais cela n'a pas suffi à obtenir les 3 points. Voilà donc le PSG avec deux défaites en deux matches, et 0 but inscrit, ce qui n'était plus arrivé depuis la saison 1978-1979. Mais tout cela est visiblement loin d'inquiéter Thomas Tuchel, qui a tenu un discours étonnamment positif après la rencontre.

« Un grand match de notre part »

« Si vous regardez le match, vous analysez les stats, les récupérations hautes, les deuxièmes ballons, dans la surface adverse, ce sont des stats exceptionnelles. Honnêtement, c’était très impressionnant de regarder mon équipe jouer comme ça. C’était un grand match, mais on doit séparer la performance du résultat. Je ne suis pas inquiet, je suis content », a-t-il d'abord lancé sur Téléfoot, avant d'enfoncer le clou en conférence de presse.

« Ça peut arriver dans le foot, on peut perdre un match avec malchance. On a complètement contrôlé le match. On a joué un bon match, une bonne performance. Je ne suis pas surpris, mais c'est impressionnant pour moi cette performance face à une équipe comme Marseille. On a contrôlé toutes les phases de ce match. On a eu beaucoup de récupérations hautes, un nouveau record de récupération haute. La performance était exceptionnelle, mais on ne peut pas contrôler le résultat. Je n'aime pas le résultat, ni notre réaction dans les 3 dernières minutes. C'était trop et on va souffrir de cette réaction maintenant. La situation a dérapé au fil du match. Maintenant, c'est le défi de séparer la performance du résultat. Je suis très content, j'ai vu un grand match de notre part. »

Un discours qui apparaissait inaudible pour les supporters parisiens après la rencontre. Cependant, on pourra abonder dans le sens du coach allemand sur la domination territoriale parisienne durant les 90 minutes. Paris a dominé, mais Paris a eu des situations, mais il a manqué de réalisme offensif, ce qui devient récurrent et anormal. Cela fait désormais 3 matches d'affilée que le PSG n'a pas trouvé le chemin des filets (Bayern, Lens, OM). On peut penser que Metz écopera pour tout le monde mercredi prochain. Mais dans le cas contraire, Tuchel ne pourra plus s'en contenter...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires