L'OM, Rennes et bien d'autres viennent aux nouvelles pour Andreaw Gravillon

Auteur d'une saison pleine à Lorient, Andreaw Gravillon a attiré les regards de clubs huppés. En Ligue 1 et ailleurs.

Andreaw Gravillon ici sous le maillot de Lorient
Andreaw Gravillon ici sous le maillot de Lorient ©Maxppp

Un véritable exploit. Le FC Lorient, 12 points au compteur après 17 journées, a réussi à accrocher son maintien en Ligue 1, avec un total final de 42 points. Andreaw Gravillon (23 ans) a été l'un des artisans de ce brillant parcours. Avec 26 titularisations, 2 buts et 2 passes décisives, le défenseur central a été l'un des hommes clés de Christophe Pélissier.

La suite après cette publicité

Les Merlus, qui disposent d'une option d'achat incluse dans son prêt en provenance de l'Inter, aimeraient le conserver mais connaissent une situation économique compliquée. D'autres écuries en L1 sont récemment venus aux nouvelles. Selon nos informations, Montpellier, Saint-Étienne, mais aussi l'Olympique de Marseille et le Stade Rennais discutent avec l'entourage du jeune homme.

L'OM et Rennes sur le coup

Il n'y a pas qu'en France que son profil séduit. Toujours d'après nos informations, trois écuries de Premier League se sont également manifestées pour le natif de Pointe-à-Pitre : Leicester, Southampton et Crystal Palace. En Liga, aussi, son nom circule, le Betis étant l'un des quelques intéressés par ses qualités. Le FC Copenhague, le RSC Anderlecht et l'Olympiakos ont eux aussi marqué leur intérêt pour le puissant axial, sous contrat avec les Nerazzurri jusqu'en juin 2023.

«Une fois la saison terminée, on verra avec mes agents si on doit rester à Lorient, retourner à l’Inter, aller autre part. On ne sait pas. On verra. On va attendre la fin de la saison pour voir comment les choses se dérouleront», nous expliquait Andreaw Gravillon il y a quelques semaines, espérant trouver de la stabilité, lui qui enchaîne les prêts ces dernières saisons. Les candidats sont nombreux. Reste désormais à savoir qui réalisera la bonne affaire.

Plus d'infos

Commentaires